lundi 20 août 2018

Green Lantern tome 1 - Sinestro (Urban Comics - Mai 2012)


Hal Jordan n'est plus Green Lantern. Renié par le Corps et les Gardiens après les avoir défendu face à un danger des plus périlleux, il est désormais coincé sur Terre et sans pouvoirs, tentant tant bien que mal de renouer une relation tendue avec Carol Ferris. Mais tandis que Hal éprouve des difficultés à s'habituer à cette nouvelle vie bien triste, les Gardiens sur Oa décident de réintégrer au sein du Corps une vieille connaissance... Sinestro redevient un Green Lantern ! Et sa première décision est de se rendre sur Terre pour proposer un marché à Hal : faire de lui son assistant et lui rendre ses pouvoirs, pour qu'il l'aide à vaincre les membres du Sinestro Corps encore présents dans l'univers et principalement sur Korugar, ancienne planète de Sinestro, où ils massacrent la population à tour de bras. Après bien des hésitations Hal finit par accepter, n'ayant pas vraiment le choix. Quittant la Terre après un dernier acte d'héroïsme, nos deux Green Lanterns se rendent sur Korugar et s'apprêtent à affronter leurs nombreux ennemis, quitte à ne pas en revenir. La population de Korugar acceptera-t-elle d'être sauvée par celui qu'elle a autrefois renié ? Hal parviendra-t-il à mettre ses doutes de côté et à faire confiance à son nouveau partenaire ? D'autant qu'une fois de plus, Sinestro ne donne pas toutes les informations et semble dissimuler encore quelques secrets... et pendant ce temps, les Gardiens complotent dans leur coin pour remplacer les Green Lanterns !

Premier tome des aventures de Hal Jordan et Sinestro, duo improbable que l'on a tous rêvé de voir en action depuis les premières heures de formation de Hal en tant que Green Lantern ! Le début des New52 nous permet donc grâce à Geoff Johns, fin connaisseur du personnage et de son univers, de vivre ce petit miracle et d'assister au retour de notre chevalier d'émeraude préféré ! Le scénario est simple mais pas simpliste, il se laisse suivre tranquillement et reste fluide, et les dessins de Doug Mahnke parviennent sans aucun mal à nous entraîner dans ces nouvelles péripéties cosmiques. Bien sûr, comme toujours avec Sinestro, rien n'est jamais vraiment fini et tout n'est pas à prendre au pied de la lettre... la suite très bientôt !

Petite note : le spectre de Pandora dans le premier chapitre, un plaisir du tout début des New52 que j'avais presque oublié. Il s'agit d'un personnage fantomatique qui apparaît uniquement dans les premiers chapitres de chaque série DC de l'époque, à vous de le trouver dans cet album si ce n'est déjà fait !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

samedi 18 août 2018

Flashpoint (Urban Comics - Novembre 2013)


Le monde tel qu'on le connaît a changé du tout au tout. Barry Allen, membre de la police scientifique de Central City, se retrouve soudainement plongé dans une réalité où il ne possède plus les incroyables pouvoirs qui ont fait de lui le Flash, et où une guerre sans merci fait rage entre les Amazones et les Atlantes menés par Wonder Woman et Aquaman. L'Europe est déjà tombée, et le reste du monde menace de la rejoindre alors que les derniers super-humains de la Terre ne se décident pas à se rassembler pour contrer la menace. Les forces armées se rassemblent, Cyborg tentant de faire entendre raison à ses semblables, et Barry parvient à rentrer en contact avec le Batman de ce monde, qui n'est autre que le Dr. Thomas Wayne ayant vu son fils Bruce assassiné à sa place le fameux soir fatidique. Barry réussit de justesse à convaincre ce Batman extrême de croire à son histoire et de l'aider à regagner ses pouvoirs en reproduisant l'expérience qui les lui a accordé, mais sans résultat autre qu'une brûlure presque fatale. Et alors que le temps passe et que les souvenirs de Flash de l'ancien monde se morcellent peu à peu, il lui apparaît clairement que la seule personne responsable de tout ce cauchemar n'est autre que le Néga-Flash, Zoom. Ayant réussi à remonter le temps une fois de plus grâce à ses pouvoirs, Zoom est parvenu à modifier l'histoire de chacun des membres de la Ligue de Justice afin que Flash ne puisse plus bénéficier de leur soutien dans cette nouvelle et terrible épreuve. Tenant enfin le véritable Flash à sa merci, Zoom s'apprête à savourer une victoire inéluctable alors que le monde va être englouti par la guerre des super-humains... mais au dernier moment, une étincelle d'espoir survient et le Flash renaît enfin de ses cendres, prêt à tout pour empêcher l'altération temporelle. Mais alors qu'il vient de vaincre Zoom pour de bon, Barry se retrouve confronté à une vérité brutale qui manque de le terrasser. Et si, depuis le début, tout était de sa seule faute ?

Flashpoint c'est la fin de l'ère Classique de l'éditeur DC, et la porte d'entrée vers l'ère des New52 avec laquelle beaucoup de lecteurs actuels ont débuté lorsque Urban Comics est entré sur le marché en France pour nous la proposer. Geoff Johns, scénariste aux multiples casquettes, parvient à bouleverser tout un univers en quelques pages à peine grâce à un personnage qu'il connaît bien, Flash, puisqu'il a écrit ses aventures durant un bon moment. Conscient des paradoxes et autres altérations temporelles que les pouvoirs de Barry Allen peuvent provoquer, ou alors ceux de son double maléfique, l'auteur nous livre ici une vision cataclysmique d'un monde au bord de l'explosion et où tout a été déformé comme un reflet dans un miroir brisé. Barry Allen est seul contre tous, isolé et sans pouvoirs, avec seulement la certitude de ne pas appartenir à ce monde-là et le devoir de le prouver une fois pour toutes en rétablissant la vérité. Mais ce qu'il va advenir de l'univers DC, vous le savez désormais aussi bien que moi et que lui, c'est un nouveau départ pour une nouvelle ère, les New52, qui redéfinissent clairement les origines et aventures de nos héros favoris au sein d'une toute nouvelle continuité. Continuité qui vient de prendre fin il y a peu avec l'apparition de l'ère Rebirth, nouveau point de départ calquant ses pas sur ceux des New52 pour rameuter le plus de lecteurs possible de toutes les époques et de tous les âges. Pour moi, vous parler de Flashpoint et avant ça de Brightest Day, c'était un passage obligé pour rendre hommage à l'ancien univers DC Classique avec lequel ma génération a pu grandir et s'émerveiller, tant en lectures qu'à la télé. Désormais, plus rien ne sera jamais plus comme avant... alors entrez sans hésiter dans DC Rebirth, et profitez bien du voyage en regardant de temps en temps en arrière pour vous rendre compte du chemin parcouru !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

jeudi 16 août 2018

Soul Eater - intégrale tomes 12 et 13 (Kurokawa - Juillet 2018)


L'attaque du château maudit d'Arachnophobia est lancée ! Grâce aux informations données par Médusa, qui s'est constituée prisonnière auprès de Maître Shinigami afin de pouvoir négocier directement avec lui les termes de sa reddition, Shibusen forme bien vite une équipe de choc prête à tout pour en découdre avec les forces de la terrible sorcière Arachnée. Tandis que notre groupe de héros, mené par Médusa, va s'enfoncer dans la jungle Amazonienne à la recherche du fameux château et en évitant tous les systèmes de sécurité mis en place ainsi que les créatures mutantes liées aux expériences de l'organisation criminelle, Shinigami prépare quant à lui un plan d'urgence au cas où les choses tourneraient mal. Cette fois c'est décidé c'est bel et bien l'assaut final sur le château d'Arachnée et il n'est pas question de laisser quiconque se soustraire à la justice divine ! Dans le château lui-même, notre équipe se retrouve bien vite séparée en plusieurs petits groupes avec chacun une mission bien précise. Il faut en effet détruire les 8 artefacts dissimulés dans les tours du château afin d'ouvrir la chambre de la veuve noire, dans laquelle repose Arachnée alors qu'elle s'efforce d'augmenter ses pouvoirs magiques. Nos jeunes héros menés par Médusa vont donc évoluer loin les uns des autres pour trouver ces artefacts, pendant que dehors l'assaut officiel est lancé par Black Star enfin de retour armé de Tsubaki et de nouvelles techniques fulgurantes ! Face à lui pour leur troisième et sans doute dernière confrontation, Mifune et ses sabres infinis. Qui sortira vainqueur d'un tel duel ? A l'intérieur aussi les combats font rage, Ox affronte quant à lui sa chère Kim qui n'est plus elle-même depuis qu'elle a été soumise au démodulateur d'éthique d'Arachnophobia. Désormais sans scrupules ni remords, Kim met toute sa puissance dans la balance pour tuer Ox et ses partenaires, mais ceux-ci comptent bien en finir rapidement et la ramener vivante à Shibusen ! Quant à Kid et ses deux armes Liz et Patty, ils affrontent le terrible Mosquito dans la tour numéro 8, avec l'aide inattendue de Free qui se retrouve là par hasard. Le fils du dieu de la Mort allié au pouvoir de l’œil du Diable... Mosquito a-t-il la moindre chance cette fois ? Il se pourrait bien que le vieil homme dissimule encore un nouveau tour en réserve pour ses adversaires du moment...

Sixième volume de cette édition intégrale reliée, et beaucoup d'action et de peps une fois encore dans cette histoire !! A partir de là le récit diffère de celui de l'anime, que j'avais suivi à l'époque plutôt que le manga, donc c'est avec joie que je découvre cette trame-ci et tous ses rebondissements ! Qui l'emportera entre les forces de Shibusen et celles d'Arachnophobia ? Médusa va-t-elle trahir ses nouveaux alliés de circonstances dès qu'elle en aura la possibilité ? Kid va-t-il réussir à vaincre Mosquito, comme Black Star face à Mifune ? Le dessin s'améliore et se complexifie de plus en plus, c'est un vrai plongeon dans une vague d'énergie sans pareille qui fait vraiment plaisir ! Lire Soul Eater c'est s'attendre à l'inattendu, tout peut partir en vrille d'un instant à l'autre et même les moments les plus forts et émouvants peuvent être atteints par cette légèreté nonchalante propre à l'auteur et à ses assistants tous plus délurés les uns que les autres. Un manga de qualité qui se savoure d'autant mieux à présent que l'on en a une double ration à chaque nouveau tome de cette édition reliée, beau travail de la part de Kurokawa !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

mercredi 15 août 2018

Brightest Day tome 3 - Le retour du héros (Urban Comics - Octobre 2013)


Nous y sommes. Boston Brand poursuit sa quête du héros de la Terre qui défendra l'entité de la Vie à sa place, et les différentes missions de chacun des ramenés à la vie commencent à se croiser et à prendre fin. Aquaman affronte les hordes furieuses de Xébel afin de protéger les habitants de la surface, et son sacrifice sera un élément essentiel du plan de la White Lantern. De son côté le Limier Martien parvient à s'arracher à l'hypnose de D'Kay et se sacrifie lui aussi afin de sauver le monde de cette folie homicide. Firestorm retrouve la White Lantern qui avait été dérobée par Deathstorm et parvient à la soustraire au terrible Anti-Monitor, tout en réussissant à vaincre son ennemi mais sans pouvoir sauver son mentor... Enfin, les deux amants maudits Hawkman et Hawkgirl se retrouvent sur la planète Zamaron, berceau de l'entité de l'Amour, pour y confronter leur ennemie jurée qui fusionne avec le Prédateur afin de devenir plus puissante que jamais. De retour sur Terre après cette victoire arrachée de justesse, les deux héros goûtent enfin à une vie tranquille... l'espace de quelques secondes du moins, avant d'être désintégrés par la White Lantern qui poursuit toujours son but mystérieux.
Aquaman... le Limier Martien... Firestorm... Hawkman et Hawkgirl... quatre facettes d'un plan supérieur qui commence à prendre forme tandis que Deadman finit par remplir également sa part du contrat passé avec la White Lantern pour son retour à la vie. Au cœur de la forêt de Star City, la bataille fait désormais rage entre les forces qui s'opposent, et il est temps à présent que le héros de la Terre s'éveille et vienne défendre la Vie contre tout danger...
En bonus, un épilogue en trois chapitres qui verra John Constantine contacter Batman et Superman afin d'échapper à la malédiction lancée sur lui par la Créature du Marais.

Et bien voilà nous y sommes donc, le troisième et dernier tome de la saga Brightest Day de DC sous l'ère Classique. Que dire à part que c'était vraiment génial à suivre ? La lecture est aisée, on ne se perd pas trop parmi la multitude de personnages et de missions différentes, et les dessins sont toujours au top quel que soit l'artiste aux crayons. Un vrai travail d'équipe qui aura réussi à emballer le public durant un long moment, une œuvre profondément pleine d'espoir et de promesses... reste à savoir si elles seront tenues par la suite. Juste un petit bémol personnel, je regrette le choix de la couverture de ce tome, qui vous spoile complètement la résolution de l'histoire principale. C'est dommage, surtout quand l'arrivée de ce personnage devait être la grande surprise du moment, mais bon c'est vrai qu'elle en jette et on préserve ainsi le plaisir de découvrir les couvertures alternatives en fin d'album. Désormais tout est possible... à très vite pour la suite !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

mardi 14 août 2018

Brightest Day tome 2 - Destins croisés (Urban Comics - Août 2013)


Les douze héros et vilains ramenés à la vie par la White Lantern poursuivent leur chemin et rencontrent peu à peu leur destin...
Deadman est à la recherche de celui qui portera l'anneau blanc des White Lanterns pour de bon et le remplacera comme sauveur de l'entité de la Vie elle-même. Mais cette tâche est des plus compliquées car le temps presse et personne ne semble correspondre au profil recherché, du moins jusqu'au retour de Batman des tréfonds du Temps... Boston Brand va alors faire l'expérience d'une nouvelle mort, d'une nouvelle vie, et comprendre que sa mission va bien au-delà de ce qu'il imaginait jusqu'à présent. Aidé par la Colombe, il va alors reprendre sa route et tout faire pour découvrir le véritable héros appelé par la lumière blanche.
Pendant ce temps, Hawkman et Hawkgirl sont toujours coincés dans l'univers parallèle de Hawkworld, séparés l'un de l'autre, et découvrent alors chacun de son côté que ce monde regorge de Métal N et d'êtres mi-hommes mi-bêtes en guerre constante les uns contre les autres, suivant la volonté de la reine des Faucons, qui n'est autre que la mère de la première incarnation de Hawkgirl à travers le Temps, durant l'Egypte Antique. Aidée par Hath-Set, cette femme diabolique et avide de pouvoir tente de recréer un portail entre les mondes pour rejoindre l'univers connu et en devenir la souveraine absolue. Pour cela, elle a besoin des corps et des cœurs des deux amants maudits, qui ne vont pas se laisser faire mais qui se heurteront à une fatalité inhumaine...
De son côté, le Limier Martien a enfin découvert avec l'aide de sa ''nièce'' Miss Martienne que l'auteur des troubles et des crimes sur lesquels il enquête depuis peu se trouve non pas sur Terre comme il le pensait au départ, au cœur de la forêt nouvelle de Star City protégée par Green Arrow... mais sur Mars, où la vie semble renaître à mesure qu'elle s’éteint sur Terre. Là-bas, sur la planète rouge, J'onn va découvrir qu'il existe une autre rescapée du génocide auquel il a échappé de justesse, et que cette criminelle sanguinaire désire s'unir à lui pour refonder la vie sur Mars, à n'importe quel prix. Au cœur de sa propre prison mentale, J'onn s'imagine un monde regorgeant de vie et une paix durable pour tous, avant qu'une série d'assassinats ne vienne le tirer de ses rêveries et ne lui révèle l'horrible vérité qu'il cherchait à fuir...
Aquaman quant à lui a fort à faire avec son ennemi juré Black Manta, qui révèle alors avoir un fils dissimulé quelque part dans le monde de la surface, un fils né de son union avec une Xébel nommée Sirène, la propre sœur de Méra. Arthur affronte son ennemi pour sauver la vie des parents adoptifs de cet adolescent qui découvre tout juste ses pouvoirs et qui refuse d'endosser une telle responsabilité, mais qui devra malheureusement ouvrir les yeux sur son héritage et sur ce qu'il peut faire pour l'effacer ou bien l'ancrer dans la réalité. Avec l'aide d'Aquaman, le jeune Jackson va alors comprendre qu'il peut changer l'avenir et ne pas devenir l'arme que son véritable père souhaite qu'il soit... mais à quel prix ?
Enfin, Ronnie et Jason qui forment ensemble la matrice Firestorm, l'être le plus puissant de l'univers, doivent surmonter leurs différents sous peine de détruire tout ce qui existe dans une réaction en chaîne cataclysmique. Mais pour l'heure ils sont surtout aux trousses d'un nouvel et terrible ennemi, Deathstorm, une version négative de leur propre matrice qui a corrompu la White Lantern et l'emmène retrouver un vieil adversaire de la Vie elle-même, en levant une armée de morts-vivants sur son passage et en torturant mentalement les deux êtres les plus proches de Jason et Ronnie afin de faire souffrir davantage le duo et d'empêcher leur fusion parfaite. Le temps est désormais compté pour Firestorm, qui détient le sort de l'univers entre ses mains...

Second tome, et plusieurs grosses révélations sur chaque histoire ! Elles sont toutes aussi passionnantes les unes que les autres, même si j'ai une nette préférence pour celles d'Aquaman et du Limier Martien qui sont réellement parmi les plus belles et douloureuses que j'ai pu lire et admirer jusque là. Admirer, c'est le mot, car les dessinateurs ne chôment pas et livrent le meilleur de leurs capacités pour porter un récit aux multiples ramifications qui glissent tout doucement vers une fin ardemment attendue et désirée... que réserve encore le destin à ces héros brisés qui renaissent une seconde fois ? Qui sera l’Élu tant recherché de la White Lantern et qui pourra rétablir le grand équilibre cosmique une fois pour toutes ? Chacun poursuit sa propre mission sans en avoir vraiment conscience, et tout converge petit à petit vers une résolution des plus complexes et cependant claires. A très vite pour le troisième et dernier tome de cette magnifique saga !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

lundi 13 août 2018

Brightest Day tome 1 - Secondes chances (Urban Comics - Juin 2013)


La Vie est apparue sur Terre... et aujourd'hui, elle est en grand danger. Après les tragiques et bouleversants événements de la Nuit Noire, l'entité de la Vie a ressuscité douze personnes exceptionnelles à plus d'un titre, héros comme vilains. Ces douze élus vont tout d'abord avoir un peu de temps pour reprendre leurs esprits et se faire à cette nouvelle existence mortelle qui leur est offerte, mais très vite l'enjeu cosmique de leur retour se fait sentir. Les douze ont une mission, chacun la sienne et chacun dans un but bien personnel mais qui pourrait servir un grand tout, un dessein bien plus grand que ce que chacun peut imaginer... La Vie se cherche un nouvel Élu, un héros pour la défendre face au mal et à la Mort qui menace toujours depuis sa sombre prison. Aquaman, le Limier Martien, Deadman, Captain Boomerang, Firestorm, Hawkman et Hawkgirl, le Faucon et la Colombe, Néga-Flash et d'autres encore... tous ont désormais une mission à accomplir s'ils veulent que cette nouvelle vie leur soit définitivement accordée. Ils sont en sursis, ne savent pas à quoi ou à qui ils vont servir, ni ce qu'ils doivent faire exactement, mais leur temps est désormais compté et ils devront découvrir la raison de tout ceci avant qu'il ne soit trop tard pour eux comme pour le reste du monde, voir de l'univers...

Et voilà ça y est j'ai enfin franchi le pas, après 5 ans dans mes réserves j'ai enfin décidé de tirer les trois tomes de Brightest Day de mes coffres pour les lire et vous les chroniquer ici. Et bien m'en a pris puisque cette lecture du premier tome est vraiment vivifiante, c'est le mot je crois ! Retrouver tous ces personnages, héros comme vilains, et suivre leur nouvelle évolution dans cette nouvelle vie a de quoi faire remonter des souvenirs nostalgiques de leurs meilleures heures, l'Âge d'Argent pour certains... ce qui est sûr, c'est que cela fait aussi du bien de voir que les héros principaux de DC sont ici mis de côté au profit de ceux qui reviennent d'un long voyage dont on ne revient en général pas du tout. Les auteurs donnent le meilleur de leurs capacités, scénaristes comme dessinateurs, et on a droit ici avec ce premier tome au top de ce que l'on pouvait trouver à l'époque dans l'écurie de l'éditeur, pour notre plus grand plaisir ! Ce tome 1 est une sorte de grande introduction à l'événement et il convient bien sûr de patienter un peu pour avoir la suite et connaître le sort de nos ressuscités, mais une chose est déjà sûre c'était un événement majeur de DC à marquer d'une pierre blanche ! Du moins avant que Flashpoint ne vienne tout perturber, mais ne vous inquiétez pas on va y arriver aussi en douceur, chaque chose en son temps. Pour le moment concentrons-nous sur Brightest Day et espérons que le jour le plus lumineux saura nous enchanter jusqu'au bout de son parcours !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

mercredi 8 août 2018

Avengers - Ultron Forever (Panini Comics - Avril 2018)


Dans ce petit album de la collection ''Marvel Deluxe'', deux histoires indépendantes l'une de l'autre.

Dans un premier temps, au sein d'un futur apocalyptique où le terrible robot Ultron règne en maître absolu sur des armées de bio-esclaves, le Docteur Fatalis de cette époque parvient à réunir une formation inédite d'Avengers issus de plusieurs trames temporelles. Hulk, deux versions de Thor, la Veuve Noire, Vision, Iron Man, la nouvelle Captain America... ils ne se connaissent pas tous, mais ils connaissent la légende de chacun des grands noms qu'ils portent et choisissent alors d'unir leurs forces contre les redoutables légions d'Ultron afin de sauver le monde de sa domination impitoyable. Mais alors que les combats font rage et que l'ennemi semble sur le point d'être vaincu, une révélation de dernière minute va venir chambouler toute l'opération et augmenter la difficulté d'un cran supplémentaire pour nos héros, qui ne savent désormais plus que croire ni en qui avoir confiance. Si Ultron disparaît, est-ce vraiment pour un avenir meilleur ? Ou bien quelqu'un de mal intentionné en profitera-t-il pour s'emparer du pouvoir absolu si difficilement acquis ?

Dans un second temps, nous retrouvons le monde de Battleworld que nous connaissons bien depuis la période Secret Wars d'il y a quelques temps maintenant, qui changea à jamais l'univers Marvel tel que nous le connaissons. Au sein de ce monde brisé tenant tant bien que mal par la volonté d'un Fatalis quasi-divin, les histoires de plusieurs personnages ont été réécrites, mais les souvenirs de l'ancien temps demeurent néanmoins et certains commencent à émettre des doutes quant à la légitimité du pouvoir de Fatalis sur l'ensemble de ces territoires. Le dieu dément n'hésite donc pas un instant et profite de l'apparition de la nouvelle Captain Britain pour déclencher une catastrophe qui fera entrer en guerre deux nations ennemies et voisines, qui devront s'affronter jusqu'à ce qu'une l'emporte sur l'autre. A moins bien sûr que les héros présents dans chaque camp n'apprennent à oeuvrer ensemble pour un monde meilleur et ne laissent de côté leurs différents. En seront-ils capables, après toutes ces horreurs ?

Deux récits différents mais liés par un seul et même personnage, Fatalis, à deux époques et deux versions très différentes. Ici le thème principal est bien sûr l'existence de plusieurs plans de réalités simultanés, mais il s'agit avant tout de la plus basique des leçons qu'un super-héros se doit d'apprendre : l'union fait la force ! D'où qu'ils viennent, quelles que soient leurs origines et quoi qu'ils aient pu faire par le passé ou dans l'avenir, les plus grands héros de la Terre devront toujours s'unir pour affronter des menaces extrêmes et sauver le monde de la destruction la plus absolue. Al Ewing et Alan Davis nous servent ici deux histoires emblématiques de l'esprit Marvel de notre temps avec des personnages forts et variés, des combats épiques et des situations extrêmes dans des univers alternatifs où tout peut arriver ! Le dessin est plutôt bon, clair et assez chargé en action, bref un bon petit album de la belle collection Deluxe que l'on peut savourer n'importe quand pour pas très cher. Que demander de plus ?

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

mardi 7 août 2018

All-new Avengers tome 2 - La quête de Nova (Panini Comics - Avril 2018)


Les Avengers connaissent une période bien difficile... privés de financements autres que la maigre fortune restante de Tony Stark, ils sont soudain attaqués par Vision qui semble avoir des problèmes avec ses propres pouvoirs... avant que l'on ne réalise qu'il s'agit en réalité de la nouvelle Guêpe, fille de feu Hank Pym nouvellement arrivée aux États-Unis et désireuse de rencontrer son père, mais malheureusement pour elle il est trop tard pour cela. C'est donc tout naturellement qu'elle a rejoint la base d'opération des Avengers afin de se présenter à eux et d'en apprendre davantage sur son père. Mais hélas les plus grand héros de la Terre ont autre chose à faire dans l'immédiat, comme se rendre dans l'espace lointain afin de retrouver le père du jeune Nova, porté disparu mais qui serait potentiellement toujours en vie quelque part dans l'univers. Tandis que Jarvis emmène la fille de Pym, Nadia, avec lui pour rencontrer celle qui détient actuellement le nom de Guêpe officiel, les Avengers rencontrent un imprévu durant leur voyage cosmique et se retrouvent échoués sur une planète hostile avec bon nombre d'autres équipages à la dérive. Là, ils découvrent qu'ils sont les proies du terrible Annihilus, seigneur tout puissant de la Zone Négative, qui grâce aux bracelets cosmiques de Wonder Man peut désormais ouvrir un passage vers l'univers de matière et y capturer des esclaves dociles pour alimenter un terrible canon à étoile noire capable de détruire toute forme de matière d'un autre monde. En unissant leurs forces et leurs pouvoirs, ainsi que ceux des bracelets dont ils ont réussi à s'emparer, les Avengers parviennent de justesse à vaincre Annihilus en le privant de son canon destructeur et en refermant le passage vers la Zone Négative, mais pour combien de temps ? Et pendant ce temps sur Terre, Nadia est vite rattrapée par sa patrie d'origine qui lui demande des comptes pour la technologie qu'elle a dérobé...

Un second tome qui fait un peu vide il faut dire, dans le sens où tout arrive très rapidement sans vraiment laisser le temps au lecteur de réfléchir à ce qu'il vient de lire. Si la partie avec la nouvelle Guêpe est assez émouvante, elle est en revanche bien trop vite dépassée par le reste du récit, où Annihilus sert de grande menace sans être foncièrement convaincant. Peut-être qu'il ne s'agit là que d'une gigantesque introduction pour quelque chose de bien plus grand encore, mais pour l'heure avec ce qu'on a entre les mains on est forcé d'admettre que... c'est pas terrible. On en redemande bien sûr mais il apparaît que la série des Avengers est un peu trop décalée du reste de l'univers Marvel, comme s'ils étaient déconnectés de tout le reste une fois qu'on les retrouve ensemble, alors que les aventures séparées de chacun sont assez prenantes il faut dire. C'est dommage, mais pas de panique il suffit peut-être d'attendre le prochain tome pour se retrouver en phase avec ces héros un rien perdus.

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

lundi 6 août 2018

Super Sons tome 1 - Quand je serai grand (Urban Comics - Avril 2018)


Damian Wayne, alias Robin... Jonathan Kent, alias Superboy... les rejetons respectifs des deux plus grands et célèbres super-héros de leur monde. Si les pères ont fini par s'entendre et coopérer dans leurs aventures, c'est loin d'être le cas pour les deux jeunes hommes qui s'entendent plutôt comme chien et chat. Jon reproche à Damian d'être arrogant et inconscient, tandis que Damian reproche à Jon de n'être qu'une grande perche brutale et sans finesse. Mais ils seront néanmoins forcés de faire équipe pour arrêter un nouvel ennemi des plus dangereux, à savoir Kid Amazo ! Il s'agit d'un adolescent colérique ayant développé des pouvoirs après la contamination massive de la population de Metropolis par le virus Amazo (voir le tome 8 de Justice League version New52), et retenant sa famille en otage avec comme principal centre d'intérêt de les voir mourir chaque fois qu'il pique une crise. Alors avant que Kid Amazo ne décide de s'en prendre au reste du monde, Superboy et Robin, aidés par la petite sœur de leur ennemi, vont parvenir à le mettre hors d'état de nuire, avec un petit coup de pouce de Lex Luthor en personne ! Mais malgré ces hauts faits, les deux jeunes héros en herbe vont se retrouver punis chacun de son côté pour avoir enfreint plusieurs règles de la discrétion et de la sécurité de leurs familles respectives. L'occasion de se dire tout haut ce que chacun pense tout bas de l'autre, quitte à ce que ce soit explosif ! Mais au final, ces deux jeunes gens sont peut-être bien destinés à travailler ensemble et à s'entendre quoi qu'il arrive, à l'image de leur pères... ou à peu près.

Super Sons c'est donc la série des nouvelles aventures des fils de nos héros favoris, Batman et Superman, Damian et Jon, sous la plume de Peter J. Tomasi qui connaît bien les deux personnages et leurs univers privés. Le récit est rapide, vif, fluide aussi, tout s'enchaîne très rapidement et le lecteur est emporté dans le flot de ces péripéties sans vraiment s'y perdre puisque tout est clairement posé. Les dessins sont dynamiques, plein d'énergie et eux aussi très fluides finalement, ce qui permet donc à l'album de devenir un fantastique moment de lecture, passionnant et amusant, pour l'instant sans grandes conséquences sur le reste de l'univers DC mais qui sait, peut-être qu'un jour... un tome 2 est d'ores et déjà annoncé, que j'attends avec impatience ! Vous aussi, sautez le pas et donnez leur chance à ces deux survoltés qui ne manqueront pas de vous étonner !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

samedi 21 juillet 2018

Injustice - Ground Zero tome 2 (Urban Comics - Avril 2018)


Dernier tome de la série.

Nous entrons ici dans l'ultime phase des combats entre les forces du régime du tyran Superman et les opposants menés par Batman ET par Harley. Car en effet, Harley a réussi à faire l'impasse sur ses sentiments et ressentis envers le Joker et fait désormais cavalière seule, enfin presque puisqu'elle traîne derrière elle toute une horde de fans qui n'attendent qu'un mot d'elle pour faire ses quatre volontés. La belle décide alors de mettre tout ce potentiel au service du bien commun et déploie ses troupes partout où les citoyens apeurés tentent de fuir la guerre ouverte qui vient d'être déclarée entre les héros de deux dimensions. Mais le Joker de l'autre Terre veut sa revanche lui aussi et il risque d'être difficile pour Harley de taire longtemps les sentiments qu'il lui inspire... saura-t-elle trouver au fond d'elle le courage de prononcer le mot magique ''NON'' tant attendu ? En tout cas ce qui est sûr c'est qu'elle est bien décidée à ne plus jamais se laisser marcher sur les pieds par qui que ce soit ! Et tandis que les Batman des deux mondes se mettent d'accord pour faire venir le bon Superman dans cette dimension afin d'opposer enfin un gros calibre au régime du tyran, le mauvais Superman prend la décision de raser Metropolis et Gotham afin de faire un exemple et d'asseoir son autorité sur un monde terrifié. Superman parviendra-t-il à vaincre Superman ? Qui donc est encore digne d'être Superman ? La guerre se termine enfin et les blessures à panser seront nombreuses, mais le monde peut peut-être enfin retrouver l'espoir dont il avait grand besoin. Et si jamais un jour les choses venaient à dégénérer... on saura à qui faire appel pour ramener l'ordre !

Second et dernier tome donc pour cette mini-série Injustice – Ground Zero qui reprend les principaux événements du scénario du premier jeu Injustice – Gods among us, en y ajoutant une histoire complète vécue et racontée par Harley au cœur du conflit. C'est assez déstabilisant à lire au début, on a du mal à se faire à ce double ton mais très vite on entre dans le vif du sujet et le scénario du jeu prend le pas sur celui de la rédemption tant attendue de Harley et ses hommes face au Joker. Une belle preuve de résistance là aussi où la belle comprend enfin quel est son meilleur intérêt et comment se libérer de l'emprise de son Monsieur J. Le style graphique est toujours aussi bon, acceptable dans la bonne moyenne, en tout cas très clair et lisible tout comme l'adaptation de l'histoire du jeu-vidéo. Est annoncée à l'issue de ce tome la prochaine série Injustice 2 basée sur le second opus, car le succès est immanquablement au rendez-vous pour la série comme pour son univers. Vivement la suite (déjà sortie à l'heure où vous lirez ces lignes) !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

vendredi 20 juillet 2018

La V.O. du vendredi n°107 : Red Hood and the Outlaws tome 1 - Redemption (DC Comics - Janvier 2013)


Jason Todd est mort. Enfin, il était mort. Disons que suite à une avalanche d'incidents d'ordre cosmique et à plusieurs modifications de la réalité, le voici revenu à la vie et cherchant à prendre sa revanche sur celui qui l'a tué, le Joker, et sur celui qui l'a abandonné selon lui, Batman. Sauf que tout cela, c'était l'ancien Jason Todd. Aujourd'hui il opère sous le masque de Red Hood et traque les criminels où qu'ils se trouvent, tout en enquêtant sur d'étranges phénomènes inexpliqués liés à son entraînement drastique dans les montagnes reculées de l'Himalaya. Au bord de la mort à nouveau, recueilli de justesse sur une île au milieu de nul part par la princesse Koriand'r de Tamaran, extraterrestre aux souvenirs fugaces et aux pouvoirs aussi impressionnants que sa plastique, Red Hood va très vite comprendre que pour poursuivre sa quête de rédemption et de vérité, il va avoir besoin d'alliés précieux. Kori, alias Starfire, est déjà un atout de poids mais il lui manque encore un partenaire, et il le trouvera en la personne de Roy Harper, alias Arsenal, ancien acolyte de Green Arrow prêt à en découdre avec la vie et à faire ses preuves n'importe où n'importe quand ! Quand les membres d'une secte mystique sont retrouvés assassinés et leurs cadavres profanés par une sombre entité, Red Hood et les Outlaws (Hors-la-loi) sortent de l'ombre pour dispenser le juste châtiment à qui le mérite !

Une des excellentes séries du début des New52 de DC, qui n'a malheureusement jamais été publiée chez nous en France mais qu'on peut très facilement se procurer en V.O. car elle est très populaire et fonctionne du tonnerre ! La faute à un scénario signé Scott Lobdell qui nous entraîne à cent à l'heure dans les aventures de ce trio infernal dont les relations complexes se clarifient rapidement avec le temps, et surtout un dessin absolument fantastique de Kenneth Rocafort en grande forme pour nous livrer ce qui restera peut-être comme le meilleur de son art. Les planches regorgent de détails, le dessin est vraiment vif et précis, on comprend tout rien qu'en regardant la page l'action est fluide et on ne se perd jamais en cours de route, les personnages sont magnifiés par ce style efficace et soigné qui fait un peu penser à ce que les années '90 avaient pu produire de meilleur en leur temps. La série a perduré sur sept tomes, ce qui n'est pas si mal quand on voit le nombre d'autres séries annulées à côté faute de succès ou d'estime du public à l'époque. Les connaisseurs ont tous regretté qu'Urban Comics ne saute pas le pas et ne nous propose cette magnifique série dans un magnifique écrin dont ils ont le secret, mais tant pis l'édition de DC est vraiment de qualité et fait plaisir à posséder autant qu'à parcourir ! Rendez-vous très prochainement pour la suite de nos aventures avec comme de juste de l'action, de l'humour, des décors de rêve et du sex-appeal juste ce qu'il faut.

jeudi 19 juillet 2018

Kasane - La voleuse de visage tome 12 (Ki-Oon - Juin 2018)


Kingo Habuta finit par retrouver la trace de Kasane alors que celle-ci s'était évaporée dans la nature à la recherche des fragments de son passé, et de l'histoire de sa mère. Les deux complices passent alors un nouveau pacte : Habuta accepte de lui raconter l'histoire d'Izana, et en échange Kasane accepte de remonter une dernière fois sur les planches pour jouer le rôle de sa vie, celui de la légende à l'origine de tout ce drame, ''La Fille de l'Aube''... une légende que Habuta a couché sur papier et dont il a fait son chef d’œuvre, et il compte bien voir Kasane tenir le rôle principal ! Mais pour cela il leur faut retrouver la trace de Nogiku, ce qui sera assez facile finalement car la belle brûle de se venger de Kasane pour tout ce qu'elle lui a fait manquer de sa vie et de son succès. Les retrouvailles sont glaçantes, mais un accord est trouvé : Kasane remet le rouge à lèvres à Nogiku, qui dès lors se retrouve en position de force et peut décider à tout instant de tout arrêter. Nogiku accepte donc les nouvelles conditions qui lui sont très favorables, et donne son accord pour un nouvel échange de visage avec Kasane dans le but de ramener l'actrice Saki sous le feu des projecteurs pour ce qui s'annonce être son plus grand rôle, seulement si elle parvient à le maîtriser ! Car à la lecture de cette pièce bouleversante, Kasane se découvre incapable d'en saisir l'essence et doit donc demander de l'aide à une autre actrice, Iku, elle aussi issue de son passé. Kasane lui raconte alors son histoire en échange de la sienne, et les deux filles apprennent alors à mieux se connaître, au point que Kasane consent à prêter son visage ideux à Iku pour que cette dernière sache que ce ça fait réellement d'être perçue comme un monstre par tout le monde. Ensemble, elles vont jouer les deux rôles principaux de la pièce de Habuta, qui de son côté collabore avec Nogiku pour tenter de percer à jour le secret de Kasane et des derniers mots de sa mère, ainsi que celui de l'échange permanent de visages qui pourrait bien exister pour de bon en définitive !

L'heure de la vengeance est proche pour Nogiku, qui prend ici le dessus sur Kasane et Habuta et impose ses conditions dans un jeu de dupes dont elle est la première cible. On approche de la fin petit à petit, encore deux tomes et l'histoire de Kasane la voleuse de visage sera achevée. Est-ce qu'il s'agira d'une fin déchirante, poignante ? Ou d'un final grandiose et puissant ? Toute histoire possède une fin, que ce soit un drame, une tragédie ou bien encore un mythe. Il appartient désormais à Kasane de choisir la fin qu'elle désire vraiment, alors que son sort pourrait bien se jouer sur ces ultimes révélations...
Le manga est toujours aussi bon, on sent effectivement que l'on approche de la fin et toute l'intrigue se tend davantage encore, l'auteure est toujours aussi capable de nous faire ressentir les émotions de ses personnages comme si nous étions à côté d'eux, et il s'en faudrait de peu pour plonger dans la tourmente. Courage et patience, le rideau est sur le point de se lever pour la dernière fois d'ici quelques mois !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !