mercredi 14 février 2018

Black Panther (Ryan Coogler - Marvel Studios - 2018)


Après le décès du roi T'Chaka lors des événements de Civil War, le prince T'Challa revient dans son pays le Wakanda afin d'y prendre le rôle de nouveau souverain, après avoir reçu le soutien des différentes tribus composant le pays depuis des temps immémoriaux. Cependant, avant de pouvoir mener toute action T'Challa doit encore remplir ses obligations en tant que gardien et protecteur du Wakanda, Black Panther, et ramener le trafiquant d'armes Ulysses Klaue au royaume afin qu'il puisse être jugé et châtié pour ses crimes envers la nation et le reste du monde. Mais quelqu'un s'interpose alors dans cette quête de justice et ce qui devait n'être qu'une mission de routine devient vite une véritable guerre de vengeance quand un nouveau prétendant au trône du Wakanda fait son apparition, avec des idées très différentes de celles de T'Challa, et entendant bien les faire valoir par la force. Quelle sera la place du Wakanda dans ce monde nouveau qui évolue à toute vitesse et où les menaces se font chaque jour plus présentes et oppressantes ? Quel rôle peut encore jouer le légendaire Black Panther au milieu d'un conflit familial déchirant qui menace d'embraser le monde ?

La haine contre la compassion plutôt que l'amour, voilà le thème fort qui ressort du film. Il y a bien d'autres sujets et thèmes très forts abordés et traités avec brio dans ce long-métrage : immobilisme, évolution, politiques et aides internationales, traditions, vengeance, perte de ses racines, reconquête du pouvoir, doutes, secrets et mensonges, tout ce qui ronge un peuple ayant déjà bien trop souffert de par sa longue histoire. Il n'est pas dans les habitudes de Radiophogeek de rentrer dans les débats sociaux-économiques et politiques autour des œuvres de fiction, mais quand un tel humanisme se mêle à l'héroïsme on ne peut qu'applaudir. Franchement, de par sa profondeur, son écriture, ses personnages et même sa musique, ses décors et ses ambitions, ce film, premier depuis Blade à mettre en avant un super-héros Noir (et il était temps !) réussi parfaitement à atteindre ses ambitions. A l'image de ce pays fictif utopique qu'est le Wakanda, les différents messages portés par le film peuvent toucher tout à chacun, DOIVENT nous toucher, et surtout nous faire réfléchir sur bien des points. Une volonté d'enseignement humaniste que peu sans doute comprendront vraiment mais qui fera, je l'espère de tout cœur, évoluer grandement les débats autour de l'utilité des figures super-héroïques dans un monde comme le nôtre, gangréné par tant de maux.

Si l'on devait rapprocher ce film d'un autre de la concurrence, ce serait immanquablement de Wonder Woman qui tentait une approche similaire tout en restant bien différente en elle-même et sur les messages portés, véhiculés, par l'histoire et ses personnages. Mais Black Panther à sa manière va encore plus loin et passe un vrai cap qu'il sera très intéressant de jauger après quelques films encore, afin de mesurer pleinement l'impact qu'il aura sur le futur de Marvel Studios et de ses nombreux spectateurs. Tout comme la belle Amazone, Black Panther amène à réfléchir sur notre monde, sur ses contradictions et ses erreurs passées et présentes, afin de former un nouvel avenir plus juste ou en tout cas plus mesuré. Marvel Studios botte en touche avec ce film dernier-né de son écurie et impose la nouvelle marche à suivre qui, je l'espère là encore de tout cœur, sera reprise par de nombreux émules dans le monde du cinéma et au-delà. Prochain sur la liste des grands changements mondiaux à attendre, Aquaman doit dès à présent être pensé et mûri à l'aune de ce que des films comme Wonder Woman et surtout Black Panther ont réussi à développer et à apporter au public. L'avenir nous dira si le gant est relevé et si le si sombre univers DC cinématographique saura se mettre à la page, car il en a tout le potentiel.


Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne séance et une très Joyeuse Saint-Valentin, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

samedi 10 février 2018

X-Men - L'intégrale 1992 tome 2 (Panini Comics - Novembre 2016)


Lorsqu'une faille dimensionnelle apparaît soudain, les X-Men sont appelés à l'aide pour venir combattre face aux envahisseurs qui en sortent. Durant les combats ils seront aspirés dans la faille et devront prendre part à une guerre entre deux factions d'un même peuple, ce qui divisera l'équipe sur les choix à faire et le parti à prendre. Des révélations sur la famille de Colossus sont au programme ainsi que les retrouvailles avec son frère Mikail !
Pendant ce temps, Bishop fait parler de lui et fait parler la poudre en exécutant sommairement tous les rescapés de L’Ère d'Apocalypse avec ses quelques alliés, afin qu'aucun ne puisse tenter de modifier à nouveau la réalité pour faire revenir les temps obscurs. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les X-Men de Tornade devront tenter d'arrêter leur nouvelle recrue avant qu'il n'aille bien trop loin au goût du groupe et de leur mentor...
Également au programme le retour des Morloks et leur envie soudaine de conquérir la surface après des années passées à vivre sous terre, dans les tunnels secrets des égouts de New York. Il faudra toute la force de persuasion et de frappe de nos héros favoris pour les faire revenir à de meilleurs sentiments et mater la révolte qui gronde dans leurs rangs.
Enfin, le drama absolument fantastique et poignant autour du couple formé par Tornade et Forge, qui s'éloignent de plus en plus l'un de l'autre sans parvenir à se comprendre ou à se parler, provocant ainsi une déchirure dans leurs sentiments et, peut-être, la fin de leur belle histoire, si Mystique parvient à y mettre son grain de sel... et de folie.

Voilà pour l'année 1992, très riche en émotions et en action. Les dessinateurs-rois commencent à apparaître et à se rassembler et leurs noms sont souvent le seul atout d'un comics pour se vendre, ce qui fait dramatiquement chuter la qualité des scénarios qui ne sont plus qu'accessoires. Cependant ce n'est pas encore tout à fait la déchéance et la débandade chez Marvel et des histoires de qualité peuvent encore être racontées et bien dessinées, pour peu que le lecteur se donne la peine de les suivre jusqu'au bout. Fort heureusement pour nous avec cette belle édition intégrale, c'est un vrai plaisir que de suivre ces aventures dans un ordre décent et une bonne organisation éditoriale. Beau travail de Panini à signaler ici, car ce n'est pas facile de devoir faire une sélection parmi toute la production de ce début des années '90 et ils s'en sortent plutôt pas mal jusqu'à présent. Rendez-vous prochainement pour la suite !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

mercredi 7 février 2018

X-Men - L'intégrale 1992 tome 1 (Panini Comics - Mai 2016)


La guerre menace à nouveau entre les êtres humains et les mutants... quand un astronef piraté vient percuter le sanctuaire de Magneto avec à son bord des mutants désirant se placer sous sa protection, le Maître du Magnétisme voit rouge et concentre alors toute son attention sur la Terre, dont il avait réussi à se détourner il y a peu. Pour contrer cette nouvelle attaque massive d'Erik et de ses nouveaux Acolytes avant que la Russie ne déclenche un holocauste nucléaire en représailles, une seule solution : faire appel aux X-Men ! L'équipe combat au sol puis dans l'espace en orbite autour de la planète au sein du nouvel Astéroïde M, et l'affrontement titanesque qui en découle aura de funestes répercussions et de tragiques conséquences pour chacun.
En guise de dessert, vous prendrez bien un peu du Ghost Rider en personne, hanté par les démoniaques extraterrestres Broods qui tentent de prendre possession de son corps et de ses pouvoirs surnaturels pour écraser toute résistance mutante sur Terre et enfin lancer leur grande invasion. Bien sûr c'est sans compter sur nos héros qui se feront un plaisir de faire équipe avec le Motard de l'Enfer pour renvoyer ces créatures d'où elles viennent et le libérer de leur influence.

Un début d'année qui commence très fort avec la légendaire prestation de Jim Lee aux dessins sur la nouvelle série X-Men, dont les premiers numéros sont parmi les comics les plus vendus et les plus chers de l'Histoire. Vous les retrouverez tous ici, aucune inquiétude, et à un prix absolument acceptable pour une intégrale de ce calibre ! Des superstars du monde des comics comme s'il en pleuvait, des dessins aussi puissants que détaillés, bref le meilleur des années '90 à dévorer tout cru sans aucune hésitation !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

samedi 3 février 2018

Les Légendes de Krondor tome 2 - Meurtres à LaMut (Raymond E. Feist & Joel Rosenberg - Bragelonne - Janvier 2015)


Alors que la Guerre de la Faille fait rage et qu'un nouvel Hiver s'installe sur le royaume, la cité de LaMut s'apprête à devenir le théâtre d'une bien étrange affaire. Trois mercenaires, Kethol, Durine et Pirojil, sont engagés et affectés à la protection du baron Morray, apparemment visé par plusieurs tentatives d'assassinat, à moins qu'il ne s'agisse d'accidents malheureux. Au cours de leur mission, les trois mercenaires vont peu à peu côtoyer la noblesse locale et prendre du grade, jusqu'au rang de capitaines provisoires, pour défendre la ville piégée par le blizzard et où se trament encore plusieurs complots. Les soldats de certains barons réunis pour discuter de la guerre et de la succession du comte local sont en effet en pleines rivalités permanentes et avec le mauvais temps bloquant toutes les patrouilles au même endroit il suffirait d'un rien pour que l'incendie ne se déclare et qu'une bataille rangée n'éclate dans les rues de LaMut. Chargés à présent de maintenir l'ordre, c'est tant bien que mal que les trois compagnons vont parvenir à préserver le calme ambiant, du moins pour quelques temps. Mais alors que tout semblait enfin réglé et que la situation semblait sous contrôle, voilà que deux barons sont retrouvés assassinés dans leur chambre, la gorge tranchée, sans qu'aucun garde n'ait vu quoi que ce soit. L'enquête est alors confiée aux trois mercenaires, par soucis d'impartialité, et commence alors un bien cruel jeu de dupes avec les différents barons et nobles rivaux présents en ville et au sein du château. Chacun peut être le meurtrier pour ses propres raisons, il se peut même qu'il y ait plusieurs assassins... quoi qu'il en soit, et malgré leur souhait de quitter cette ville au plus vite, les trois mercenaires vont devoir résoudre cette affaire à leur manière s'ils veulent éviter que les émeutes ne reprennent et que les soldats ne se sautent à la gorge faute d'ennemi à combattre. Mais quelle est la vérité derrière toute cette histoire ? Qui manipule qui ? Vous verrez très vite que ceux que l'on soupçonne le plus ne sont pas forcément les plus mauvais, et qu'un petit arrangement avec la vérité peut toujours se faire quitte à inquiéter de parfaits innocents...

Voilà j'ai enfin réussi à lire jusqu'au bout ce livre, seize chapitres en tout mais plutôt longs durant les deux tiers du bouquin et avec un style hybride des deux auteurs qui n'est pas forcément aisé à digérer quand on est habitué à celui de l'auteur d'origine. L'histoire n'est pas vraiment passionnante, et elle ne changera en rien la vision de la Guerre de la Faille que l'on peut avoir jusque là, mais c'est tout de même assez intéressant comme exercice au sein des Chroniques de Krondor et ça ne dénature pas tant que ça le reste de la saga. Au moins voici une petite histoire qui peut se lire totalement indépendamment des autres, même sans rien connaître de ce très riche univers, et qui à le mérite de proposer au lecteur quelque chose d'assez différent tout en conservant un style régulier quoique un rien trop détaillé et pensif. Si le précédent tome éclairait d'un jour nouveau les relations entre les deux armées s'affrontant depuis des années, celui-ci nous plonge au cœur d'un huis clos intimiste avec des personnages principaux empruntés à un autre univers littéraire tâchant de faire de leur mieux pour s'en sortir plus que pour découvrir la vérité elle-même. A lire si le cœur vous en dit et si vous êtes intéressés par les enquêtes médiévales, le fantastique n'a quasiment pas sa place ici donc c'est accessible à tout le monde ou presque. Mais ce n'est pas du tout une lecture obligatoire pour continuer de poursuivre les Chroniques de Krondor, tout juste une sympathique proposition un rien différente.

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !