jeudi 8 novembre 2018

Infinity Crusade (Panini Comics - Juin 2018)


L'univers tout entier semble enfin calme, apaisé, après les récents conflits cosmiques autour des Joyaux de l'Infini. Adam Warlock savoure cette nouvelle pause mais soudain quelque chose le pousse à contacter les plus hautes autorités de l'existence afin de s'enquérir d'un péril imminent, mais trop tard ! Le voilà soudain piégé par une force supérieure, qui se dirige après cela droit sur la Terre...
Sur Terre justement, un certain nombre de nos héros favoris se retrouvent mis en contact spirituel avec une nouvelle entité, appelée la Déesse, qui leur promet d'apporter la paix dans l'ensemble de l'univers et de faire cesser le Mal pour toujours. Ses propos séduisent et enchantent les plus fervents de nos héros, qui dès lors disparaissent de la Terre pour se retrouver sur une nouvelle planète du système solaire, Paradis Omega, où la Déesse les attend et leur explique son plan en leur révélant l'existence de l'Oeuf Cosmique, le résultat de la fusion considérée comme impossible de tous les tesseracts de l'univers et d'autres réalités, autrefois possédés pour certains par le Magus et utilisés dans son terrible plan de conquête de l'univers connu. Et tandis que sur Terre les autres héros se demandent ce qui a bien pu arriver à leurs amis, ces derniers se prosternent devant la Déesse et épousent ses moindres volontés, totalement captifs de son envoûtante existence et de ses mystérieux pouvoirs. La situation dégénère lorsque Reed Richards parvient à revenir sur Terre après être allé collecter des informations sur d'autres mondes et les fait partager à ses alliés terrestres : la Déesse prépare, avec l'aide des héros qu'elle a enlevé, une attaque massive de l'ensemble de l'univers, en commençant bien sûr par la Terre ! Les forces en jeu sont titanesques et une nouvelle guerre cosmique menace de voir le jour, et même Thanos et Mephisto s'allient devant ce nouveau péril qui les condamne. Leur aide sera nécessaire pour faire revenir Adam Warlock de sa prison spirituelle, et créer un enchaînement d'actions et de diversions favorables pour permettre aux héros de la Terre d'attaquer les premiers avant d'être tous détruits par leurs anciens alliés et amis. C'est là que le terrible plan de la Déesse se dévoile enfin dans toute sa grandeur et son horreur : pour répandre la paix absolue et parfaite dans tout l'univers, elle a l'intention de se servir des immenses pouvoirs de l'Oeuf Cosmique pour détruire ce plan d'existence et de réalité, afin d'en recréer un nouveau vierge de toute impureté. Quiconque se trouvera sur sa route sera exterminé, bon ou mauvais, héros ou vilain, simple mortel comme entités célestes. Cette fois, c'est réellement la dernière chance de notre univers et de nos héros : seront-ils capables de s'unir et de briser le charme de la Déesse afin de faire échouer ses plans drastiques ? Ou bien n'y a-t-il désormais plus aucun autre espoir de rédemption pour notre monde ?

Ce troisième et dernier pan de la Trilogie de l'Infini originelle de Jim Starlin et Ron Lim est apparemment le moins apprécié de tous, et pour cause il est sorti à une époque où les meilleurs dessinateurs de la jeune génération fondaient Image Comics et révolutionnaient l'industrie comme jamais auparavant, pour le meilleur ou pour le pire selon les points de vue. Le style très classique de Ron Lim est donc passé un peu à la trappe face à la soudaine débauche d'effets visuels des autres séries concurrentes, et le récit de Starlin quant à lui n'a pas su séduire son public avec une notion pourtant toute nouvelle et terriblement prenante : le pouvoir de la Religion. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour nos idéaux, nos croyances ? Où s'arrête la foi et où commence la dévotion aveugle ? Si la Mort et le Pouvoir étaient les concepts absolus des deux premiers volets, la Religion et ses travers extrêmes sont ici le cœur de l'histoire de Starlin, qui y transmet toutes ses angoisses et tous ses doutes. Le plan intellectuel sur lequel se joue cette partie n'a pas convaincu le lectorat de l'époque en 1993, mais devient soudain terriblement actuel et approprié pour nos années 2010 très chargées en la matière. J'espère donc de tout cœur que cette histoire a su trouver un nouveau souffle et une nouvelle considération auprès du public plus jeune comme des amateurs éclairés de toujours, car s'il est vrai qu'il s'agit peut-être de la moins spectaculaire des trois sagas, elle n'en reste pas moins la plus intime et importante aux yeux de son créateur sur le moment. En ce qui me concerne le sujet me passionne et j'ai donc dévoré ce tome bien plus rapidement que les deux précédents, prenant tout juste le temps de digérer les informations et l'intrigue pour me concentrer plus en profondeur sur l'esprit du récit, qui a la capacité de toucher tout le monde. Starlin émet même directement en direction du lecteur à travers certaines cases qui brisent complètement le fameux Quatrième Mur de la perspective narrative, s'adressant à nous quelle que soit notre époque et notre situation. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour connaître la Paix absolue et parfaite ? Tout est affaire de perspective et de point de vue sur la question, fonction de vos convictions spirituelles et religieuses ou simplement intellectuelles. Et ça, Infinity Crusade parvient à le faire comprendre mieux qu'un cours de philo ! Merci donc à Jim Starlin et Ron Lim pour cette œuvre intemporelle et tellement humaine, et merci à Panini de lui rendre sa chance en la rééditant sous le beau format de la collection ''Marvel Events'' qui lui sied tout à fait.

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire