mercredi 16 septembre 2020

Jamie Tyndall - Artbook volume 002 (Jamie Tyndall - Bombshell Ink)

Et nous revoici au début d’une nouvelle dizaine, ce qui veut dire… présentation d’un artbook ! Je vous parlerai cette fois du second volume des recueils d’illustrations de l’artiste Jamie Tyndall, un gars sympa qui a travaillé pour pas mal d’éditeurs indépendants (Zenescope en particulier) et qui a un trait de crayon aisément reconnaissable. C’est parti !

 

Comme nous l’avons déjà vu lors de la présentation du premier tome, Jamie Tyndall est un dessinateur qui pratique surtout deux techniques : le recyclage (de poses, d’éléments, de décors, de couleurs) et les jolies filles à la musculature fine mais assez marquée !

Black Widow de Marvel en ouverture
 

Cependant ce second artbook nous donne aussi l’occasion de constater qu’il sait s’y prendre avec les hommes même les plus virils, comme ce portrait de Wolverine qui est je trouve plutôt réussi.

Wolverine, l'amour du détail et des lames
 

Autre constante dans ce volume, et qui semble être une fixation de l’artiste : le piercing au nombril. Idéal pour attirer le regard sur le ventre féminin quand il est représenté de façon aussi fine mais parfois un peu trop soulignée. On aime ou pas, chacun juge, en tout cas je ne vais certainement pas cracher sur Harley ou Mary-Jane portant à merveille ce petit accessoire.

Harley fait craquer son Poussin

 

Vous trouverez donc dans ce second tome édité par Tyndall lui-même plusieurs illustrations en pleine page, certaines étant vraiment à couper le souffle. La plupart du temps elles seront accompagnées par la version sketch, c’est-à-dire le dessin avant qu’il ne soit colorisé voir même encré. Cela permet surtout de se rendre compte d’à quel point le dessinateur est pointilleux et appliqué sur les détails, qu’il sème vraiment partout, et que l’étape de la couleur gomme parfois des éléments qui peuvent changer la nature d’un regard, d’une expression. Personnellement j’adore quand les images sont présentées avec le sketch qui va bien, rien que pour comparer et repérer ces détails.

 

Bref, nous voici déjà à la fin et je ne vous ai présenté que peu d’illustrations mais croyez-moi il y en a beaucoup à retenir, et pour les plus curieux je vous invite bien sûr à visiter le site de l’artiste où plusieurs de ces belles images sont disponibles en prints de format 11x17 pouces pour un prix assez raisonnable dans ce milieu. Vous y trouverez également tous les artbooks et même quelques bonus assez surprenants… laissez-vous tenter !

 

Mais avant de nous quitter, je vous laisse en compagnie de ma version préférée de Supergirl représentée par Jamie Tyndall, une version qui la met vraiment en valeur et qui invite totalement le spectateur à se plonger (mais pas trop) dans la contemplation pour en apprécier tous les éléments. De rien !

Supergirl, une sportive accomplie !

 

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire