lundi 15 avril 2019

Spider-Men II (Panini Comics - Décembre 2016)


Après avoir rencontré une première fois le jeune Spider-Man de la Terre Ultimate, notre Peter Parker est rentré dans son monde est s'est demandé qui pouvait bien être l'équivalent de la Terre-616 de son nouvel ami.
Depuis, beaucoup de choses ont changé. Les univers parallèles ont fusionné en un seul, il y a eu la fin de celui des Ultimates, puis Secret Wars puis le retour des terres alternatives... bref, un sacré paquet de détails. Maintenant, Miles vit et opère dans le même univers que Peter, à New York, et il y a fort à parier que cette cohabitation fasse des étincelles ! Pour commencer, un nouveau portail s'ouvre dans le ciel de la métropole et le Maître de Corvée en sort, visiblement de retour d'un voyage à travers les dimensions dans un but encore inconnu, mais qui semble lié d'une façon ou d'une autre à Miles... ou plutôt à l'autre Miles, celui qui vivait sur la Terre-616 bien avant toute cette histoire. Nous allons donc découvrir, à mesure que l'histoire progresse et que l'enquête de nos héros suit son cours, la vie cachée de ce Miles plus ancien, adulte, avec un lourd passé qu'il tente de laisser derrière lui. Comme bien souvent, un drame personnel est à l'origine de beaucoup de chamboulements et certaines personnes seraient prêtes à tout pour revenir en arrière ou du moins s'octroyer une seconde chance, qu'importent les risques... que fera le jeune Miles en découvrant tout cela ? Saura-t-il seulement la vérité un jour ?

Justement, non. Cette histoire mixe en fait deux récits parallèles qui se croisent avec l'intervention de nos héros, mais qui n'ont rien de lié à part ça. On suit les progressions du jeune Miles et de notre cher Peter, tout comme de l'autre côté on suit le déroulement du triste passé du Miles adulte, qui n'a pratiquement rien à voir avec le premier hormis le nom et la couleur de peau. Au final, en sortant de cette lecture, on peut se dire que les Spider-Men n'y ont pas apporté grand chose, car tout aurait très bien pu se jouer sans eux, c'est tout comme. Mais il y a quand même quelques points intéressants, comme un recoupement avec le personnage du Caïd qui devient ici assez touchant, et qui sert à mon humble avis de joli point de départ de la réflexion qui a donné le scénario du film d'animation de Sony Spider-Man – Next Generation. Si vous ne l'avez pas encore vu, attendez la sortie toute prochaine du DVD car c'est ça la véritable trame de Spider-Men II à mon sens. Le dessin est irréprochable de la part de Sara Pichelli, et seul le découpage des cases entre elles peut de temps en temps vous amener à vous interroger sur le sens de lecture correct, la faute à une disposition un peu éparse. Le scénario de Brian M. Bendis quant à lui ne souffre que de très légers défauts, qui ne seront vraiment dérangeants que pour un connaisseur. Pour les amateurs ou pour ceux qui découvrent l'univers Marvel et ses terres parallèles avec cette histoire et sa précédente mouture, c'est plutôt intéressant il faut l'avouer mais je reste tout de même sur ma faim car il manque quelque chose pour que la sauce prenne bien, ce n'est pas vraiment à la hauteur du premier volet daté de 2012 qui lui proposait quelque chose d'assez entraînant et d'original. Enfin bon, un mini-Deluxe à prix réduit, on ne va pas chipoter !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire