lundi 27 février 2017

Emission #3 - Les coups de coeur de Février 2017


Salut tout le monde, voici notre troisième émission qui concerne cette fois nos coups de cœur et découvertes récents. Nous vous parlons de comics avec le label Chaos! chez l'éditeur V.O. Dynamite, de jeux-vidéo avec Resident Evil 7, Duelyst et Darkest Dungeon, amour avec Sunstone, et mangas avec Mob Psycho 100. Bonne écoute et à bientôt !

samedi 25 février 2017

Monstress tome 1 - L'éveil (Delcourt - Janvier 2017)


Il y a bien longtemps, une grande guerre éclata et opposa les Humains et les Arcaniques, descendants des grands anciens, divinités oubliées. À l'issue de ce conflit, une trêve fut conclue, mais les Arcaniques demeurèrent des esclaves et cobayes de choix pour les expériences de l'ordre des Cumaea, sorcières humaines aux grands pouvoirs tirés du sang et des os des Arcaniques sacrifiés durant tant d'années. Maika Demi-Loup est une adolescente Arcanique à qui il manque le bras gauche, en quête des fragments de son passé et de la vérité sur la disparition de sa mère. Ses recherches vont la mener jusqu'au cœur de la cité fortifiée des Cumaea, là où sont envoyés tous les esclaves pour que l'on puisse en extraire le précieux lilium. Là, Maika va devoir trouver le moyen de s'évader de sa cellule et de mettre la main sur une précieuse relique du passé, un morceau de masque qui suscite bien des convoitises et porterait en son sein du partie de la vérité tant recherchée. Maika possède en elle les pouvoirs et le savoir d'un ancien dieu, une monstruosité oubliée qui tente de ressurgir dans la réalité à travers elle, dévorant tout sur son passage, et semblant liée au cataclysme qui dévasta la ville de Constantine durant la grande guerre. La jeune Demi-Loup devra apprendre à communiquer avec cette dangereuse créature vivant au sein de son esprit et de son corps, et tenter de maîtriser ce pouvoir avant qu'il n'attire les Cumaea et ne provoque un nouveau conflit. Sur sa route, de nombreux dangers l'attendent ainsi que certaines bonnes surprises, de la compagnie comme de la méfiance, des trahisons comme des retrouvailles. Pour Maika, le temps est pratiquement compté et le moment se rapproche où elle devra faire un choix, entre céder au monstre en elle ou bien l'accepter.

C'est un récit très complet et complexe que Delcourt nous propose avec ce premier tome de la série Monstress de Marjorie Liu, romancière à succès qui scénarise certains comics depuis quelques années. L'univers est très dense, le lecteur doit digérer énormément d'informations nouvelles en peu de temps et avancer au rythme de l'intrigue, très soutenu, ménagé par des temps de pause riches en révélations. Le dessin magnifique de Sana Takeda porte à merveille cette histoire de fantasy unique en son genre, rapprochant les mythes Occidentaux et Orientaux pour offrir un tout nouveau monde riche en mystères et en beauté. Il est vraiment très difficile de parler de ce premier tome et de cette série sans en révéler les principales informations, sans en gâcher la substance, et je vous conseille vraiment de la lire par vous-mêmes et de vous faire votre propre avis une fois encore. Pour ma part, j'espère que Monstress connaîtra chez nous le succès qu'elle mérite, et que nous aurons droit bientôt à un second tome d'ores et déjà très attendu. Merci encore à Delcourt de nous avoir trouvé cette pépite savoureuse !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

vendredi 24 février 2017

La V.O. du vendredi n°60 : Van Helsing vs. Dracula (Zenescope - Mai 2016)


Un an après sa précédente rencontre avec le puissant seigneur des vampires et la mort de son père, Liesel Van Helsing se lance à nouveau dans la traque de Dracula, lorsque son ami Jonathan Harker voit sa fiancée se transformer en une créature de la nuit par la suite des manipulations du monstre immortel. Alors qu'il semble évident que le tuer soit impossible, Liesel va enquêter avec l'aide de Jonathan pour remonter la piste du vampire, aidée en cela par son amant le dieu des Enfers en personne, Hadès, qui a jadis passé un pacte avec Dracula qui concerne de très près la belle chasseuse... Lorsque la vérité éclate, lorsque le passé est enfin révélé au grand jour, Liesel devra affronter les conséquences de sa traque et de son lien intime avec le prince vampire, et peut-être faire une croix sur sa relation avec Hadès. Mais quoi qu'il arrive à l'issue de la confrontation final, qui s'annonce des plus douloureuses et sanglantes, les choses changeront pour de bon, en bien ou en mal !

Excellente suite à la série de Zenescope Van Helsing parue il y a de cela quelques temps, Van Helsing vs. Dracula nous offre le point final des aventures de Liesel en solo, avant qu'elle et Hadès ne connaissent leur triste sort dans les chapitres de Age of Darkness. Cette mini-série est très bien structurée et dessinée, l'album est très bien conçu et assez plaisant à lire. Pat Shand sait nous faire éprouver les bonnes émotions aux bons moments, et son personnage fétiche est attachante et forte, ce qui la rend d'autant plus géniale. Si vous avez aimé Van Helsing – The Darkness and the Light, vous adorerez Van Helsing vs. Dracula, un point final magistral et honnête.

mercredi 22 février 2017

Batman - Dark Knight : The Last Crusade (Urban Comics - Janvier 2017)


Encore une arrestation musclée réalisée par le tandem Batman et Robin, qui cette fois parviennent à triompher du Joker et à le renvoyer derrière les murs capitonnés d'Arkham. Seulement, Batman commence à se faire vieux, son corps commence à le trahir, ses réflexes ne sont plus aussi affûtés qu'avant, sa force n'est plus ce qu'elle était... peut-être est-il temps de passer le flambeau ? Bruce s'y refuse, jugeant que son jeune protégé, Jason Todd, le second Robin, n'est pas encore prêt à opérer seul ni à le remplacer. Trop de fougue, trop de colère... trop jeune. Mais le Chevalier Noir ne pourra empêcher son acolyte d'aller à la rencontre de son destin, alors que le Joker s'évade à nouveau et que, pendant ce temps, Poison Ivy fait régner la terreur et la passion parmi les riches habitants de Gotham. Malgré tous ses conseils, toutes ses précautions, Batman s'apprête à perdre le peu de foi qui lui reste encore. Un nouveau drame est sur le point de se produire, et cette fois personne ne pourra l'empêcher. Le destin est en marche, et cette tragédie cachée aura raison du Croisé de Gotham... jusqu'à son grand retour !

Cet album se situe juste avant les événements du légendaire The Dark Knight Returns, dix ans avant environ. Frank Miller nous présente le Batman vieillissant et sur le départ que nous n'avons pas connu au début de cette aventure, réalisant un parfait parallèle avec sa version plus âgée de dix ans que l'on pouvait voir à l'oeuvre dans Returns. Épaulé au scénario par Brian Azzarello, Miller nous transporte dans cette Gotham mourante, auprès de ce Chevalier épuisé et fourbu, qui s'apprête à recevoir le coup de grâce. Les dessins de John Romita Jr. sont vraiment excellents, et d'ailleurs pour mieux en profiter l'histoire est contenue une seconde fois dans le même album mais en version non-encrée ni lettrée, juste du crayonné pour la beauté du style. Appréciez à sa juste valeur ce cadeau qui en vaut vraiment la peine !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

lundi 20 février 2017

La question du lundi n°31 : Pourquoi lire du kiosque comics ?


Je me suis récemment demandé, moi grand lecteur de revues comics en kiosque, s'il y avait un réel intérêt à les lire puisqu'au final les différentes aventures présentées sont disponibles relativement peu de temps après en albums reliés. D'où la question, en effet, de la pertinence de continuer à lire du kiosque quand on voit par exemple que des events majeurs comme Infinity ou encore plus récemment Original Sin et Axis s'apprécient bien mieux en albums, le rythme est meilleur, l'histoire plus équilibrée que présentée chaque mois découpée par chapitres. Mais encore une fois quand j'y réfléchis, c'est une question qui en cache en réalité plusieurs autres, l'arbre et la forêt.

Pourquoi lire du kiosque ? Déjà parce que nous, Européens (et ici Français), sommes très avantagés par rapport à nos amis Américains. Alors qu'eux doivent acheter chaque mois chaque chapitre de chaque série qu'ils suivent, nous pouvons de notre côté bénéficier d'une revue thématique qui rassemble les différents chapitres du mois concernant l'univers de tel ou tel personnage. Quand on sait que la plupart des single issues (chapitres séparés en V.O.) vaut entre 3 à 5 dollars, ça fait réfléchir quant à ses dépenses et son budget. Nous en revanche possédons une formule qui propose une revue unique par personnage ou univers (type All-new Spider-Man pour Spider-Man, ou Batman Univers pour Batman, etc.) à un prix pour ainsi dire dérisoire, puisque nous ne payons que 4 à 5 euros non pas par série mais par revue, sachant qu'une revue compte en moyenne trois à cinq séries différentes dans ses pages. Faîtes le calcul, on y gagne carrément !

Cette formule, héritée des belles années de Lug et des revues cultes comme Strange, est donc un avantage certain pour nous lecteurs Français par rapport aux lecteurs Américains, qui paient une fortune la totalité des titres qu'ils peuvent suivre par mois. Certes, 3$ par-ci, 5$ par-là, ça ne fait pas très cher... mais au bout du compte, si on veut suivre l'ensemble des séries d'un personnage (mettons Batman encore) ça fait bien 20 à 30 dollars, quand nous nous payons 5€ pour l'essentiel de ce qu'il faut lire sur le personnage et par mois. Il s'agit bien sûr d'une sélection réalisée par l'éditeur français, Panini ou Urban pour Marvel ou DC, sélection qui laisse quelques titres de côté car jugés peu convaincants pour le lectorat (et on y gagne, encore une fois). Donc, si on fait le calcul, on se retrouve avec plus de séries à lire pour un prix très réduit. Achetez les revues All-new Spider-Man et Batman Univers vous revient à 10€ par mois pour lire une petite dizaine de série. Pensez-y...

Après, il ne faut pas tomber dans le ''piège'' du kiosque, à savoir : collectionner les revues d'un éditeur. Certains le font, mais je pense que c'est surtout un moyen risqué de ne plus avoir de sous en poche lorsque viendra le moment de vous acheter un album que vous convoitez. Effectivement acheter quelques revues ne revient pas trop cher, mais il y en a tellement ! Chez Panini avec toutes les All-new Marvel et chez Urban avec les Univers, sans parler des numéros spéciaux, des hors-séries, des revues annexes même (Spider-Man Universe par exemple). Donc il vaut là aussi mieux se prévoir à l'avance un budget pour le kiosque, et un autre pour les albums, plus conséquents et plus coûteux. Le kiosque, c'est bien, ça permet d'élargir ses horizons et de suivre plusieurs séries en même temps à petit prix, mais il ne faut pas que cela devienne votre seul vecteur. Achetez juste quelques séries en kiosque, celles de vos personnages préférés chez chaque éditeur (pour moi Batman et Spider-Man donc), et suivez d'un œil attentif les parutions en album relié des autres séries si elles vous intéressent également. Il y a moyen de se composer un beau bouquet de lectures chaque mois de cette façon, sans trop investir et sans trop y perdre.

Car comme je l'ai dis plus haut, certaines revues sont faites pour attirer l'oeil et la curiosité, l'intérêt du lecteur, mais assez souvent on réalise en les lisant qu'elles ne valent pas vraiment la peine au rythme d'une lecture mensuelle chapitre par chapitre, alors qu'une fois tous rassemblés en un bel album la saga n'en paraît que meilleure. Le kiosque, c'est aussi assez envahissant à la longue. Jetez un œil du côté des collections de Thomas Rivière ou surtout de Mar Vell pour ce qui est de Panini, vous verrez très vite que vous allez avoir besoin de place pour caser tout ça car ça en fait, du volume. Il y a deux écoles principales : ceux qui archivent leurs revues kiosque dans des boîtes à comics faites pour ça (les mêmes que pour les single issues V.O.) ; et ceux qui les exposent dans la bibliothèque avec le reste de leur collection. Pour ma part je suis plutôt première école, je préfère que l'on voit surtout mes albums plutôt que mes revues, mais les deux se valent et c'est un choix personnel que chacun doit faire.

Donc, au final, pourquoi lire du kiosque ? Pour la formule avantageuse que nous connaissons en France, pour élargir ses horizons et découvrir des séries de qualité qui sans ça seraient peut-être passées à la trappe, et aussi un peu pour vivre au même rythme que les événements racontés, mensuellement. Lire du kiosque n'empêche pas de racheter ensuite les albums derrière, exactement comme le système des revues de pré-publication au Japon pour les mangas. Avant d'acheter les tomes d'une série, on la découvre dans sa revue en compagnie d'autres, et si elle nous plaît eh bien on attend la sortie du tome relié, c'est comme un catalogue finalement.

À vous de choisir, à vous de lire et à vous de faire vos budgets !

samedi 18 février 2017

Alex Rider tome 9 - Le réveil de Scorpia (Anthony Horowitz - Le Livre de Poche jeunesse - Juillet 2014)


Alex Rider pensait pouvoir enfin mener une vie tranquille, après sa dernière mission pour le MI6 et les récents dangers qu'il a affronté. Mais malheureusement, une vieille menace venue du passer s'apprête à le frapper à nouveau... l'organisation criminelle Scorpia entreprend de renaître de ses cendres et monte une terrible opération pour faire chanter le gouvernement britannique. Le cœur de ce complot : Alex lui-même, ou plutôt son utilisation par le MI6 à de nombreuses reprises au cours de l'année écoulée. Razim, le nouveau membre de Scorpia à qui le projet a été confié, a orchestré une vaste campagne pour réunir le plus d'informations possible sur Alex et ses missions, et menace de dévoiler l'ensemble du dossier au reste du monde avec pour conséquence la mise au banc de la Grande-Bretagne sur le plan international. Mais le plan ne s'arrête pas là, il y a aussi une guerre latente qui couve si Scorpia parvient à réaliser ses objectifs, ce qui ne manquerait pas d'achever aussi bien le Royaume-Uni qu'Alex et tout le MI6. Alex devra donc s'embarquer pour cette ultime mission et déjouer le plan parfaitement organisé de Razim et de Scorpia, ainsi que faire face à un ancien ennemi revenu le hanter. Quoi qu'il arrive désormais, cette mission sera la dernière pour Alex Rider, qu'il réussisse ou qu'il échoue. Le sort du monde est entre ses mains, mais pour la première fois il se bat également... pour lui-même.

Et voilà donc la dernière affaire Alex Rider à proprement parler, la dernière aventure du jeune espion malgré lui. Il existe un dixième tome à la série, qui vous sera présenté un jour prochain, mais qui revient sur un autre personnage de la saga. Ce neuvième volume est donc le dernier concernant Alex lui-même, et l'occasion pour le lecteur ému et choqué de faire ses adieux avec le personnage qu'il avait appris à aimer et à suivre au cours de ses missions. C'est une fin bouleversante à plus d'un titre, que je vous laisse découvrir par vous-mêmes dans les détails, sachez simplement que cette fois la victoire, si elle doit avoir lieu, sera bien amère...

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

vendredi 17 février 2017

La V.O. du vendredi n°59 : Red Sonja - Unchained (Dynamite - Février 2013)


Sonja est engagée dans une nouvelle quête, pour sauver la vie d'un jeune homme promis en sacrifice à un démon. En échange de ce sauvetage, elle pourra jouir du gîte et du couvert durant l'hiver, dans l'auberge de la mère du garçon. Mais durant la mission, quelque chose tourne mal et Sonja est contrainte d'affronter le démon en personne, Bhamothes, et parviendra à le tuer mais au prix de son armure. Prélevant la peau de la créature pour s'en vêtir, Sonja retourne au village avec le jeune homme, Bregan, qui s'est épris d'elle et de ses récits d'aventures et désire plus que tout la rejoindre, mais elle le repousse durement. Comme chacun le sait, Red Sonja a juré à la déesse qui la protège et lui a accordé ses dons redoutables à l'épée et au combat que jamais elle ne s'offrirait à un aucun homme, à moins qu'il ne parvienne à la vaincre. Bregan entreprend alors de défier Sonja en duel à l'épée en profitant de l'ivresse de la guerrière, mais se fera malheureusement tuer avant qu'elle ne puisse reprendre ses esprits. Obligée de fuir le village et d'enterrer le corps au loin dans la forêt, Sonja se retrouve seule à affronter l'hiver et sans la protection familière de son armure, ne portant rien que cette étrange fourrure bleue qui semble lui attirer malheur partout où elle passe. En rencontrant sur son chemin la magicienne Merisan, Sonja accepte la quête que cette dernière lui propose et se rend dans un antique tombeau abandonné depuis des centaines d'années afin d'en retirer un ouvrage précieux écrit de la main même de la légendaire reine-guerrière Gheta, un manuscrit qui s'il est correctement traduit serait à même d'intéresser n'importe quel collectionneur à n'importe quel prix. Mais l'esprit de Gheta tentera de duper Sonja et lui révélera qu'elle est maudite depuis qu'elle porte la fourrure de Bhamothes, ce qui se confirmera par la suite quand Sonja commencera à se transformer en un nouvel avatar du démon, avide d'âmes à consumer et de puissance. Il faudra toute la force de sa propre volonté pour parvenir à vaincre le démon et à sortir de la sombre dimension spirituelle dans laquelle il l'a enfermé, tourmentée sans cesse par des monstres issus de ses cauchemars et par la culpabilité du meurtre de Bregan. Red Sonja saura-t-elle triompher de tous les obstacles et retrouver le chemin de l'humanité ?

Une très belle histoire divisée en deux parties principales, un one-shot et une mini-série de quatre épisodes qui le suit immédiatement et qui sont tous inclus dans ce volume. On peut regretter le choix de la couverture principale de l'album, car le dessin ne rend vraiment pas justice à la beauté de ceux présents à l'intérieur et portant le récit. D'ailleurs vous retrouverez l'ensemble des couvertures alternatives de la série à la fin du tome, comme de juste, à vous de choisir votre préférée. L'histoire est signée cette fois par Peter V. Brett, romancier spécialisé dans l'horreur et le fantastique, désireux de rendre aux aventures de Red Sonja le ton pulp de ses origines, tel que Robert E. Howard l'aurait lui-même voulu. Un tome unique pour une histoire assez facile à lire et très bien dessinée de bout en bout, que demander de mieux ?

mercredi 15 février 2017

Wonder Woman, déesse de la guerre tome 3 - Résurrection (Urban Comics - Janvier 2017)


Dernier tome de la série.

Alors que tout semble redevenu comme avant sur le Mont Olympe, avec le retour des divinités tuées lors de la lutte de pouvoir après la disparition de Zeus, une nouvelle tragédie frappe Diana de plein fouet : Zeke, la réincarnation de Zeus, tombe gravement malade et il semble que cela soit lié aux agissements d'un proche de Diana et de Zola, la mère du petit. Pour sauver le bébé, Diana va devoir mettre de côté tout ce qu'elle croyait savoir de l'Olympe et de ses secrets, pour plonger au cœur d'une quête qui lui révélera la vraie nature des dieux et de leur règne, ainsi que le véritable visage de celui ou celle qui orchestre tout cela dans son dos. A qui pourra-t-elle faire confiance ? Wonder Woman est isolée de ses proches comme de sa propre famille et, seule, elle devra faire face aux révélations qui s'accumulent et prendre de graves décisions, dont les conséquences se feront immédiatement ressentir.

C'est donc le dernier tome de la partie de la série Wonder Woman scénarisée par Meredith Finch et dessinée par son mari, David Finch lui-même, épaulé par le jeune talent Miguel Mendonça ainsi que Johnny Desjardins. Ce run assez court se termine de façon plutôt... moyenne, disons-le, alors que tout avait plutôt bien commencé. C'est un au-revoir doux-amer auquel nous assistons, non seulement par le ton de l'histoire mais aussi à travers les pensées et ressentis de son héroïne, déchirée comme jamais entre deux mondes qu'elle aime tout autant mais dont elle entrevoit la cruauté et les noirs secrets. Le tome se termine par un chapitre des aventures de Donna Troy, devenue la nouvelle déesse de la Destinée, qui doit choisir entre intervenir pour sauver des vies ou bien laisser les drames se jouer. Sur le chemin de la rédemption, Donna va apprendre une grande leçon sur la vie et sur les décisions que l'on prend, et leurs conséquences.

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

lundi 13 février 2017

Emission #2 - Nos attentes jeux-vidéo de 2017


Salut à tous, voici la seconde émission de l'année, basée sur nos attentes jeux-vidéo de 2017. A l'heure actuelle certains jeux sont déjà sortis ou certaines informations ont été ajoutées, donc continuez de vous tenir au courant. Bonne écoute et à bientôt sur Radiophogeek !

samedi 11 février 2017

Jessica Jones : The Pulse - Double Je (Panini Comics - Janvier 2017)


Sorte de suite à la célèbre série Jessica Jones : Alias, The Pulse est une histoire à part entière se tenant sur plusieurs titres. Pour commencer nous aurons la joie de retrouver l'héroïne, Jessica Jones, alors qu'elle est tout juste enceinte de l'enfant de son amant, Luke Cage, un des New Avengers, et qu'elle accepte un nouveau contrat de travail de la part du propriétaire du Daily Bugle, J. Jonah Jameson. Désormais, elle devient collaboratrice du journal et consultante en ce qui concerne les affaires super-héroïques, celles des masques comme les appelle Jameson. Conscient que son journal a besoin d'un nouveau point de vue sur les héros, il fait appel à Jessica et au journaliste Ben Ulrich pour devenir les rédacteurs d'un suppléments au Bugle, qui s'intitulera The Pulse. L'occasion pour Jessica d'obtenir un travail et une couverture maladie pour le temps de sa grossesse, ainsi que de remettre un peu les pieds sur Terre après ses récentes mésaventures avec l'Homme Pourpre. D'une enquête pour meurtre à Central Park qui remonte jusqu'à Norman Osborn, à la révélation des actes de Nick Fury durant Secret War, en passant par les événements alternatifs de House of M et bien sûr en arrivant à l'accouchement de Jessica et à son mariage avec Luke, retrouvez la détective-journaliste alors qu'elle assiste aux plus grands bouleversements de son temps et qu'elle contribue à neutraliser des menaces pour la société tout en ayant des craintes quant à son futur bébé et sa condition de mère.

The Pulse c'est donc la suite d'Alias, avec de nombreux talents et grands noms venant prêter main forte à Brian M. Bendis pour illustrer ces 15 chapitres haletants où l'action succède à la réflexion et aux questionnements d'une mère enceinte plongée au cœur de la tourmente super-héroïque. Dans ce volume de la collection ''Marvel Select'' nous avons l'intégralité de la série, à prix réduit. Sautez absolument dessus car c'est l'occasion ou jamais de découvrir les coulisses de certaines grandes affaires des années 2000 dans l'univers Marvel, ainsi que de suivre l'évolution d'un couple auquel on ne peut que s'attacher, dans la grande tradition des mariages des Fantastiques ou de Spider-Man, mais en plus discret. Les dessins sont très bons, la lecture est facile et rapide et tout s'enchaîne à un bon rythme, on ne voit pratiquement pas le temps passer et on rit autant que l'on s'inquiète pour Jessica et son entourage. A ne pas rater !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

vendredi 10 février 2017

La V.O. du vendredi n°58 : Grimm Fairy Tales presents - Age of Darkness tome 5 (Zenescope - Mai 2015)


Dans ce cinquième et dernier tome, vous aurez la joie de lire trois histoires complètes sur le nouveau monde de l'éditeur Zenescope après la fusion récente de ses différents royaumes magiques et terrestre.

Dans Inferno – Rings of Hell, assistez à la chute de Lucifer et de son exécutrice Mercy Dante dans les tréfonds de l'Enfer nouvellement créé et déchaîné par les agissements de la Reine Sombre et du Ténébreux. Les deux femmes sont condamnées pour leur résistance et pour avoir tenté de dérober une gemme de pouvoir à la Reine Sombre, et pour cela elles plongeront à travers les Neuf Cercles de l'Enfer pour expier leur crime. Par la parole du Ténébreux en personne, père de Lucifer, la liberté leur sera accordée si elles parviennent à sortir vivantes de ces dimensions infernales où le danger guette à chaque pas et à chaque instant. Mais qu'en est-il de la volonté de la Reine Sombre ? Mercy et Lucifer vont donc endurer mille supplices et affronter différentes épreuves avant de pouvoir revoir la lumière du jour, dans un monde transformé et aux mains des ténèbres. Y'a-t-il encore de l'espoir ?

Dans Cinderella – Age of Darkness, suivez les mésaventures de Cendrillon, l'assassin vedette du Ténébreux, alors qu'elle s'efforce d'obéir à la consigne de sa nouvelle maîtresse (qu'elle ne supporte pas) et de traquer le dernier dieu encore en vie, Hadès, pour ramener sa tête à la Reine Sombre. Plus facile à dire qu'à faire, car de son côté Hadès s'est lancé dans une quête de vengeance où il entreprend d'éliminer méthodiquement tous ceux qui se dressent sur son chemin, jusqu'à Replic, le meurtrier de Liesel Van Helsing, et bien sûr la Reine Sombre elle-même afin de mettre un terme à toute cette folie. Cendrillon est aux prises avec ses propres caprices et déboires, et elle ne devra son salut qu'à quelques armes bien choisies et à un plan assez retord pour piéger Hadès. Mais quelle sera l'issue de cet affrontement, alors que la tête de Cendrillon elle-même est mise à prix en cas d'échec ?

Dans White Queen – Age of Darkness, accompagnez la Reine Blanche de Wonderland au cœur de la guerre qui fait rage entre les différentes factions du royaume depuis la chute des anciennes reines, et surtout dans sa quête désespérée pour sauver l'âme de sa fille, détenue entre les mains de la Reine Sombre. L'Embrouilleuse fait des pieds et des mains pour que le pacte entre la Reine Blanche, Calie Liddle, et la Reine Sombre soit rompu, mais il faudra bien plus que quelques tours de magie pour empêcher Calie d'obtenir vengeance et réparation. Alors qu'elle parvient à convoquer les âmes des anciennes reines et des sages créatures de Wonderland, Calie découvre enfin le terrible secret de la Reine Sombre et détient désormais un atout dont elle peut user contre elle pour récupérer sa fille. Mais la Reine Sombre n'a pas dit son dernier mot, et le danger menace toujours. Le prix à payer pour cette rébellion risque d'être amer... mais quel qu'il soit, la Reine Blanche est prête à tous les sacrifices pour libérer Wonderland et sa chère fille de l'emprise de la Reine Sombre.

Voilà donc comment s'achève le cinquième et dernier tome de Age of Darkness à proprement parler, avec une ultime note d'espoir qui tranche au milieu des noires manigances de la Reine Sombre. On commence à voir une certaine résistance se former, les choses lui échapper peu à peu, et on espère que le camp des forces du Bien saura se relever avant qu'il ne soit trop tard.

mercredi 8 février 2017

Spider-Man - Maximum Carnage tome 1 (Panini Comics - Janvier 2017)


Cletus Kasady, le tristement célèbre tueur en série, parvient à renouer avec le symbiote alien dissimulé dans son sang et redevient alors Carnage, l'un des plus terrifiants ennemis de Spider-Man. S'échappant de l'institut Ravencroft après en avoir massacré tous les occupants sauf une autre patiente, Shriek, qui partage son amour du chaos et du vice, Carnage va alors commencer à répandre la violence et le sang sur son passage, faisant de la ville de New York un véritable enfer. Rejoint par le Doppleganger de Spider-Man issu des Guerres Infinies, ainsi que plus tard par le Bouffon Noir et même Carion, le criminel forme autour de lui un groupe quasiment inarrêtable et entièrement tourné vers la voie du chaos pur, l'émergence de la violence absolue et de la sauvagerie à l'état brut, dans une ville où les habitants perdent peu à peu leurs inhibitions naturelles devant cette vague de crime, une ville privée de ses plus grands héros depuis peu. Spider-Man et la Chatte Noire vont devoir s'allier avec pas moins que Venom puis Morbius le vampire vivant ainsi que la Cape pour tenter de stopper Kasady et sa famille dégénérée avant qu'ils ne mettent l'ensemble de la ville à feu et à sang. Des alliances contre-nature vont se forger, Spidey devra apprendre à ne pas écouter la voix de la raison qui résonne en lui s'il veut pouvoir garder le contrôle de son équipe, et tout reste à jouer alors que la folie augmente rapidement...

Une très bonne histoire que Panini nous ressort-là dans la collection ''Marvel Vintage'', un classique des années '90 et l'un des chefs-d’œuvre de David Michelinie et de Tom DeFalco. C'est très beau, dynamique, plein d'action et presque sans temps mort, le récit s'enchaîne chapitre après chapitre à un rythme effréné et capture le lecteur entre ses pages très colorées, comme on le faisait si bien durant les années '90. Petit bémol sur le travail d'édition de Panini : certaines pages (surtout au début) sont clairement mal scannées depuis les originaux, on voit l'effet de flou, et il y a même des répliques inversées entre certains personnages dans leurs bulles. Le papier n'est pas de la meilleure qualité non plus certes, mais il est respectueux de l'environnement et on ne peut guère en demander davantage de nos jours. Bref, une très bonne lecture que ce premier tome, et vivement la suite et fin !

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

lundi 6 février 2017

La question du lundi n°30 : Quels sont les mangas comptant le plus grand nombre de volumes ?


Bonjour à tous !

Nous resterons dans le registre littéraire en posant une question très simple :
Quels sont les mangas, finis ou encore en activité, comptant le plus de volumes ?
Voici une petite liste non exhaustive de certains titres emblématiques répondant à ces critères.

Kochikame : La plus grande série de manga en terme de tomes puisqu'elle en comptabilise 200 !
C'est un manga humoristique ayant pour héros un policier du nom de Kankichi Ryotsu surnommé Ryo san.
La série a été publiée de 1976 à fin 2016 ! Vu le nombre conséquent de tomes, une publication en France semble quasi impossible.


Dokaben : Série inédite traitant du base-ball, comptant 196 tomes à l'heure actuelle et toujours en cours de publication depuis 1972.
La série, comme d'autres mangas dont je vais vous parler après, est composée de plusieurs parties ce qui justifie ce nombre énorme de volumes.


Golgo 13 : Un autre titre emblématique du manga avec une longévité et un nombre de tomes impressionnant !
Le protagoniste principal, également surnommé Duke Togo, est un tueur à gages hors pair dont les origines sont des plus mystérieuses.
On suit ainsi celui-ci sur les différents contrats qu'il effectue et d'autres histoires.
A l'heure actuelle, le manga est toujours en cours, comptabilise 183 tomes et est publié depuis 1968 !
En France, 2 tomes ont été publiés chez Glénat compilant les meilleures histoires, l'un choisi par les auteurs et l'autre par les lecteurs.
Ces 2 tomes faisant tout de même 1000 pages chacun.


Baki : 136 tomes, toujours en cours de publication, débutée en 1991.
La série en est a sa 4ème partie.
Il s'agit d'un manga de baston, dont le héros s'entraîne afin de dépasser un jour son père considéré comme étant la créature la plus forte sur Terre !
On découvrira de nombreux combattants fort et charismatiques au cours de l'aventure. Il n'est pas rare que le héros soit relégué au second plan afin de mettre en avant certains de ces combattants, expliquant en partie cette longévité.
La 1ère partie, inédite sous sa forme papier en France, a été commercialisée sous la forme de 2 coffrets DVD couvrant l'essentiel des événements de cette partie.
La 2ème partie a été publiée chez Delcourt en 31 tomes.
Pas de projet pour le moment pour une adaptation des autres parties.


Jojo's bizarre adventure : 118 tomes à l'heure actuelle, la 8ème partie est toujours en cours de publication.
A chaque nouvelle partie, le lecteur suit les péripéties d'un nouveau héros, lié à la famille des Joestar.
Je ne m'attarderai pas trop sur cette série qui dans les mois qui viennent fera l'objet d'un dossier de notre part faisant le point sur cette excellente œuvre culte à l'occasion des 30 ans de la série cette année.
La série est publiée en France chez Tonkam, 106 tomes disponibles.


Hajime no Ippo : 116 tomes, encore en publication, publiée depuis 1989.
Publiée en France par Kurokawa.
On suit la découverte et la plongée dans le monde de la boxe du jeune Ippo Makunouchi ainsi que l'évolution de sa carrière.
Comme pour Baki, l'auteur suit en parallèle d'autres combattants ayant été adversaires du héros ou bien faisant parti de son club.
Ironiquement, la série n'est pas décomposée en parties au Japon mais l'a été en France, compréhensible vu le nombre de tomes étant déjà parus lorsque la série a commencé à être commercialisée en France (88 tomes à l'heure actuelle).


Captain Tsubasa : 94 tomes au Japon, toujours en cours, commencée en 1981.
Série également connue sous le nom d'Olive et Tom.
Série culte de sport où l'on suit les aventures du jeune Ozora Tsubasa dans le monde du football.
La série initiale comptabilise 37 tomes et a eu de nombreuses suites.
La série a été publiée en France par J'ai Lu puis actuellement par Glenat.


Detective Conan : 91 tomes au Japon, encore en cours, débutée en 1994.
La série est publiée chez Kana avec 88 tomes disponibles.
Le lecteur suit les enquêtes d'un jeune lycéen détective, Shinichi Kudo, qui après avoir été attaqué par de mystérieux hommes en noir dont il espionnait les activités ingérera un médicament qui aura pour effet de le faire rajeunir, lui rendant son aspect d'enfant.
Afin de tromper l'organisation des hommes en noir qui le croit mort, il porte une fausse paire de lunettes et prendra le pseudonyme de Conan Edogawa.
La série nous emmène ainsi sur diverses enquêtes de crimes (vol, meurtre, kidnapping, etc.) avec en trame de fond l'intrigue concernant l'organisation des hommes en noir.


One Piece : 84 tomes, toujours en cours (1997).
Série culte sur l'univers des pirates que l'on ne présente plus et qui devrait sans doute franchir le cap des 100 volumes avant sa fin.
La série est publiée en France chez Glénat avec 81 tomes disponibles.


Voila un bref aperçu sur la très longue vie de certains titres de manga.
Bonnes lectures et à bientôt !

samedi 4 février 2017

Wolverine - Dents de Sabre : Renaissance (Panini Comics - Août 2015)


Wolverine est appelé à l'aide par la Cape, qui dit avoir été attaqué par Dents de Sabre... sauf que ce dernier est sensé être mort, décapité par Logan avec une lame sacrée empêchant toute régénération. Après avoir libéré la Cape, Wolverine et lui se rendent sur les terres du Nord du Canada, non loin du projet Arme-X qui a vu naître le mutant au squelette d'adamantium. Là, Logan découvre que Dents de Sabre a été cloné à de nombreuses reprises pour créer une armée de soldats immortels, et qu'une fois de plus son chemin croise celui du dénommé Romulus, l'être qui prétend exister depuis des millénaires et tout savoir de Logan et de ses origines, ainsi que de sa véritable participation à l'Arme-X à l'époque. Mais ce qui devait devenir une quête d'identité se transforme bien vite en véritable carnage quand Logan, aidé par la sœur de Romulus, Remus, décide de mettre un terme à toute cette histoire avant que son ennemi ne puisse achever son plan et se transformer en un nouveau guerrier d'adamantium immortel. Pourra-t-il aller jusqu'au bout, et surtout arrivera-t-il enfin à connaître la vérité sur son passé ?

Un récit pas terrible terrible, bien dessiné certes par Simone Bianchi mais assez mal scénarisé par Jeph Loeb, qu'on a connu bien plus en forme. Il semble que ce grand arc de la vie de Logan ne soit pas si inspirant tout compte fait, car depuis Wolverine – Evolution l'histoire n'a fait que perdre en qualité, et les nombreux ajouts pour renforcer le mystère des origines de Wolverine ne sont en fait que des boulets supplémentaires que se traîne le personnage. Au moins l'album est facile à lire, rapide, et ne coûte pas très cher, mais c'est très loin d'être le meilleur travail fourni sur le personnage de Wolverine, préférez-lui largement Wolverine – Origines de Paul Jenkins ou encore Ennemi d'état de Mark Millar, disponibles à petit prix également.

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne lecture, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !

vendredi 3 février 2017

La V.O. du vendredi n°57 : Grimm Fairy Tales presents - Age of Darkness tome 4 (Zenescope - Décembre 2014)


C'est désormais une réalité : la Horde Noire déferle sur l'ensemble des mondes et prend petit à petit le contrôle de chacun des quatre royaumes protégeant la Terre, le Nexus des réalités. La Reine Sombre projette d'utiliser quatre artefacts d'une puissance incommensurable pour fusionner les différents royaumes en un seul, sur Terre, et créer un âge de ténèbres et de chaos pur où les forces du Mal pourront prospérer. Un plan démentiel, qu'aucune force bienfaisante ne semble capable de stopper, d'autant que l'organisation gouvernementale chargée de retrouver et de protéger les Hauts-Nés et les Sang-mêlés est noyautée par la Horde. Sela est capturée par l'ennemi, qui orchestre une monstrueuse manipulation pour faire croire à ses alliés qu'elle est responsable de la mort de plusieurs des leurs et la faire passer pour une traîtresse. Mais grâce à la sagesse de Shang et à leur confiance mutuelle, les derniers rescapés des Realm Knights parviennent à dévoiler le complot, malheureusement trop tard pour le déjouer et empêcher le plan sordide de la Reine Sombre. Même en s'alliant avec Baba Yaga contre le Ténébreux en personne, les héros doivent désormais se rendre à l'évidence : ils sont dépassés, vaincus et leurs mondes respectifs s'apprêtent à changer à jamais, en entrant dans une ère de ténèbres inédite et terrifiante... restera-t-il assez de héros pour défendre l'humanité et les quatre royaumes, ou ce qu'il en reste ?

Un volume un peu plus gros qui contient plusieurs chapitres essentiels de la saga, dont ceux traitant de la fausse trahison de Sela ainsi bien sûr que les chapitres 99 et 100 de la série Grimm Fairy Tales, où se déroule le cœur de l'histoire et de l'action. Et quoi de mieux pour cet anniversaire historique que de déclencher un gigantesque cataclysme qui fusionne totalement les différents mondes de l'éditeur ? La formule fonctionne et a été utilisée plusieurs fois chez les autres grands éditeurs américains, et nous sommes ici confrontés à un monde tout nouveau et essentiellement chaotique où nos héros et héroïnes devront faire face au Mal à l'état pur et tenter de sauver ce qui peut encore l'être. Reste-il un espoir ? Réponse dans le dernier volume prochainement !

mercredi 1 février 2017

Octopussy (John Glen - EON Productions - 1983)


L'agent 009 du MI6 est brutalement assassiné alors qu'il enquêtait sur un trafic d'objets d'arts précieux, tels que les œufs de Fabergé. James Bond est mis sur l'affaire pour le remplacer et très vite il part sur la piste de Kamal Khan, un prince Pakistanais en exil et ayant apparemment des contacts avec le général belliciste Orlov, de l'URSS. Ce dernier souhaite voir la Russie renverser la situation en Europe et balayer les États-Unis et leurs alliés au cours d'une Troisième Guerre Mondiale selon lui inévitable, alors même que la tendance est au rapprochement et à l'apaisement. 007 entreprend dès lors de prouver le lien entre Orlov et Kamal Khan, tout en remontant la piste de l’œuf de Fabergé volé dans les trésors du Kremlin et qui aurait pu servir à financer un attentat de grande ampleur. Sur sa route, l'agent Britannique tombera sur la belle et envoûtante Octopussy, fille d'un ancien ennemi devenue trafiquante à son tour et directrice d'un cirque international. Pourra-t-il s'en faire une alliée, alors que les preuves s'accumulent contre elle dans l'affaire de Kamal Khan ? Et quel est le plan du prince exilé et du général Soviétique pour déclencher les offensives en Europe, là où se trouve le cirque d'Octopussy pour sa tournée ?

Un épisode riche en couleurs et tout en variétés, entré dans la légende comme l'un des meilleurs films sur James Bond, et sans doute le meilleur joué par Roger Moore, quoique...
John Glen poursuit sa dynamique consistant à rendre son sérieux et son panache à l'agent secret et à ses aventures, et traite cette fois du trafic d'art au service de la guerre. Les décors sont splendides, on pense notamment au palais de montagne de Kamal Khan ou surtout au palais flottant d'Octopussy, qui existe réellement. Des scènes et des dialogues mythiques pour la saga sont présents dans ce film, absolument incontournable et se passant cette fois dans les Indes et en Europe de l'Est. C'est un passage obligé pour tout connaisseur et appréciateur de la série James Bond, à voir au moins une fois dans sa vie.

Sur ce, je vous laisse vous faire votre propre avis et je vous souhaite une bonne séance, en espérant vous retrouver bientôt pour un nouvel article !